Fiché S, il est condamné pour détention d'images pédopornographiques

Fiché S, il est condamné pour détention d'images pédopornographiques

Publié le 25/06/2018 à 12:48 - Mise à jour à 12:56
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Selon une information rapportée par "La Provence", un homme a été condamné par un tribunal correctionnel pour détention d'images pédopornographiques. Or l'individu avait déjà un casier chargé avec une condamnation dans un dossier terroriste. Il était fiché S.

En apparence, un fait divers sordide mais banal. Un homme a été condamné par un tribunal correctionnel pour détention d'images pédopornographiques. Mais l'individu n'est pas inconnu de la justice, il a été déjà été condamné dans… une affaire terroriste.  

Comme le rapporte La Provence dimanche 24 qui révèle l'information, Yohan M., 26 ans, a été arrêté sur l'île de Frioul au large de Marseille. Dans son ordinateur, pas moins de 600 images et 150 vidéos pédopornographiques mettant en scène de très jeunes enfants.

Mais l'individu a déjà un casier bien différent que des faits pédophiles: fiché  S, le jeune homme a été condamné en 2014 à six ans de prison ferme dans un dossier de fabrication d'explosifs et de possession d'armes dans une affaire terroriste dont la cible n'a jamais été clairement identifiée. il avait alors 22 ans.

Voir aussi - Oise: il collectionnait et partageait 4.000 images pédopornographiques

Surveillé de près par les renseignements depuis sa libération des échanges de conversations douteuses partagées avec sa compagne ont été relevés. L'homme y explique en effet ses fantasmes sexuels dans le cas où le couple aurait des enfants. Il y évoque son désir de "rouler des pelles" à leur bébé, assure vouloir des filles et explique à sa compagne: "Si tu m'en fais cinq? Ce sera la partouze tous les jours à la maison", précisant au passage "ce sont mes filles, j'ai le droit de faire ce que je veux". Des propos qui ont poussé à arrêter le suspect pour fouiller son ordinateur et donc découvrir les images perverses.

L'homme a finalement été condamné à 20 mois de prison ferme. Et une inscription dans un nouveau fichier: celui des délinquants sexuels.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Déjà fiché S, l'homme a été condamné pour détention d'images pédopornographiques.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-