Le professeur fait un malaise cardiaque, les élèves lui sauvent la vie

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le professeur fait un malaise cardiaque, les élèves lui sauvent la vie

Publié le 18/12/2018 à 08:34 - Mise à jour à 08:35
©Fred Dufour/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Lundi, un professeur de sport d'un lycée d'Antibes a fait un malaise cardiaque en plein cours, devant ses élèves. Quatre jeunes ont immédiatement réagi en adoptant les bons gestes ce qui a sans doute sauvé la vie de leur enseignant en attendant les secours.

Leur réactivité a permis de sauver la vie d'un homme, en l'occurrence celle de leur professeur. Des élèves d'un lycée d'Antibes ont en effet effectué les premiers soins vitaux sur la personne de leur enseignant, en plein cours de sport, alors que ce dernier faisait un infarctus. Des réflexes qui ont probablement permis au quadragénaire d'avoir la vie sauve.

Les faits se déroulent lundi 17 dans l'après-midi au lycée Audiberti comme le rapporte France bleu. Les lycéens âgés de 17 ans pratiquaient la musculation en cours d'EPS encadré par leur enseignant lorsque ce dernier a brusquement chuté au sol alors qu'il était en train de leur parler.

Les adolescents ne se sont pas laissé dépasser par la stupeur. Quatre d'entre eux se sont précipités vers leur professeur pour le mettre en position latérale de sécurité et ont alors constaté qu'il ne respirait plus.  L'un des jeunes s'est alors précipité à l'infirmerie pour prévenir la personne compétente pendant que les autres ont réussi à prodiguer au quadragénaire un massage cardiaque. Un autre a eu le réflexe de se saisir du défibrillateur électrique et l'a utilisé sur l'enseignant pour faire repartir son cœur.

Lire aussi - Toulouse: un chirurgien sauve un bébé condamné par une malformation cardiaque

L'infirmière est alors arrivée et a pris la suite en attendant les secours. L'action des élèves a d'ailleurs été efficace: même si l'état de l'enseignant était grave, il avait repris connaissance au moment où les pompiers sont intervenus. L'homme a été hospitalisé et une cellule psychologique a été ouverte dans l'établissement.

Voir aussi:

Insuffisance cardiaque: les médecins alertent sur les symptômes et dangers

Arrêt cardiaque et coma après une piqûre de guêpe

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les élèves ont immédiatement adopté les bons gestes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-