Agressions sexuelles sur 3 enfants à la maternelle: le suspect a 5 ans

Agressions sexuelles sur 3 enfants à la maternelle: le suspect a 5 ans

Publié le 06/04/2019 à 17:32 - Mise à jour à 17:34
© BERTRAND LANGLOIS / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Trois enfants scolarisés dans une école maternelle du Lot-et-Garonne ont été victimes d'agressions sexuelles. Le suspect dans cette affaire est un camarade de classe âgé de cinq ans. 

Les faits sont graves, mais c’est le profil du principal suspect qui interroge. Comme le rapporte vendredi 5 le journal local La Dépêche du Midi, trois jeunes enfants d’une école maternelle auraient subi des agressions sexuelles dans les murs de leur établissement. Le suspect? Un autre élève de l’école âgé de seulement cinq ans.

Les faits se déroulent dans l’école de Lafox non loin d’Agen dans le Lot-et-Garonne. Les actes ont été commis entre la fin du mois de mars et le début du mois d’avril. On ne connaît pas exactement le détail précis des actes qui sont reprochés au jeune garçon mais le journal assure qu’ils sont bien qualifiés "d’agressions sexuelles".

Une plainte a été déposée le 26 mars auprès des gendarmes et les trois petites victimes ont été auditionnées par des enquêteurs spécialisés dans le recueil de la parole d’enfants. Une cellule psychologique a été mise en place dans l’établissement et le maire de la commune a organisé une rencontre entre les parents des victimes et ceux de l’agresseur présumé.

Voir aussi: Arabe au CP, suppression des maternelles... L'école, cible fréquente de rumeurs

Le petit garçon de cinq ans, qui reste bien entendu présumé innocent, a été retiré de l’école et scolarisé dans un nouvel établissement situé à quelques kilomètres de Lafox. On ignore en l’état si cet enfant pourra revenir dans son établissement d’origine. L’enquête est toujours en cours pour faire la lumière sur ce qu’il s’est exactement passé.

En France, et contrairement à une idée couramment reçue, il n’y a pas d’âge minimal pour se voir reconnaître une responsabilité pénale, le seuil de 13 ans parfois avancé est celui à partir duquel une peine pénale peut être prononcée. C’est la conscience de l’infraction de la part de son auteur qui qualifie l’agression aux yeux de la justice, une appréciation qui se fait au cas par cas.

Lire aussi:

Education: Blanquer dément la disparition des écoles maternelles 

Un terroriste présumé mis en examen: il aurait projeté d'attaquer une école maternelle

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'enfant qui aurait commis les faits n'a que cinq ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-