Aldi: une retraitée découvre avec horreur un rat dans son sachet de légumes surgelés

Aldi: une retraitée découvre avec horreur un rat dans son sachet de légumes surgelés

Publié le 06/02/2018 à 17:38 - Mise à jour à 17:56
© Sanjay Kanojia / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans le sachet de légumes surgelés qu'elle venait d'utiliser pour sa petite fille, une retraitée anglaise a découvert un rat à l'intérieur. L'enseigne de hard-discount Aldi, où elle avait fait ses courses, a été contraint de retirer près de 40.000 produits de la vente.

Après avoir donné à manger à sa petit fille de deux ans, une retraitée a fait une découverte peu appétissante. Dans le sachet de légumes surgelés qu'elle venait d'utiliser et qu'elle s'était procuré au supermarché Aldi, elle a aperçu un rat à l'intérieur, selon une information rapportée ce lundi 5 par The Guardian. Les faits se sont produits à Liskeard, une commune du sud-ouest de l’Angleterre.

 "Je ne pouvais pas en croire mes yeux quand j'ai sorti ce bout de rat du sachet. Cela ressemblait à la moitié d'un rat. Il y avait de la fourrure dessus. Je l'ai montré à mon mari et comme il était gelé, nous l'avons laissé décongeler avant de le regarder de nouveau", a-t-elle confié au quotidien précisant qu'elle et ses proches se sont sentis malades après avoir trouvé le rat de le sachet. "Nous avions mangé presque tout le sac avant de le voir", a-t-elle ajouté.

Alertée par la situation, l'enseigne de hard-discount lui a proposé 34 livres (38 euros) en guise de compensation, argent qu'elle a refusé. Le directeur du magasin a alors revu le montant à la hausse en lui proposant finalement 564 livres (635 euros), une somme qu'elle a également jugée insuffisante. Elle a donc décidé de porter plainte contre le supermarché.

Lire aussi - Créteil: elle trouve une crotte de souris dans son sandwich, elle est victime de nausées et de vomissements

Et sa plainte est loin d'être isolée. Selon un document interne, trois autres auraient été déposés pour le même motif: les clients auraient retrouvé des rats à l'intérieur des sachets de légumes surgelés. Par conséquent, Aldi a été contraint de retirer près de 40.000 produits de la vente.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une cliente de l'enseigne Aldi a découvert un rat dans un sachet de légumes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-