Agressions sexuelles d'écolières: un éducateur condamné à du sursis

Agressions sexuelles d'écolières: un éducateur condamné à du sursis

Publié le 18/06/2018 à 10:50 - Mise à jour à 11:05
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un ancien animateur scolaire d'Alfortville, dans le Val-de-Marne, a été condamné à deux ans de prison avec sursis vendredi. Il a été reconnu coupable d'agressions sexuelles sur 12 écolières.

Un ancien éducateur scolaire a écopé d'une peine de deux ans de prison avec sursis vendredi 15. Il a été reconnu coupable d'agressions sexuelles sur 12 petites filles alors qu'il intervenait dans deux écoles d'Alfortville, dans le Val-de-Marne.

Les faits, qui avaient été signalés aux établissements par les parents, se sont déroulés entre septembre 2017 et la fin du mois de janvier 2018 comme l'a rappelé BFMTV.

Le trentenaire a lui-même reconnu les faits et avoué avoir eu des gestes "pas du tout adaptés" envers les enfants dont il avait la charge. Devant le tribunal, il a ainsi indiqué leur avoir caressé les cuisses, le ventre et aussi le dos, parfois sous les vêtements, pour "leur apporter du réconfort". Certaines enfants ont même indiqué qu'il leur avait effleuré le sexe.

A voir aussi: Alfortville - un animateur suspecté d'attouchements sur des fillettes

Il a par contre nié avoir des "pulsions sexuelles" devant le tribunal. Il les avait pourtant évoquées au cours de sa garde à vue.

"J’ai dérogé à ma mission d’éducateur, ces gestes n’étaient pas du tout adaptés, j’en ai bien conscience", a expliqué l'animateur qui a été mis à pied par son employeur dès le début de l'affaire.

En plus de la peine de prison avec sursis, le tribunal a ordonné l'inscription de l'animateur au fichier des délinquants sexuels. Celui qui a provoqué de lourdes "conséquences psychologiques" chez ses victimes, l'une d'elle s'était d'ailleurs vu prescrire 20 jours d'ITT, est aussi interdit d'exercer une profession en contact avec des mineurs.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'animateur scolaire a été reconnu coupable d'agressions sexuelles sur 12 enfants.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-