Argenteuil: 2 policiers blessés lors d'un contrôle qui dégénère

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Argenteuil: 2 policiers blessés lors d'un contrôle qui dégénère

Publié le 06/01/2018 à 17:34 - Mise à jour à 17:36
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Vendredi, des policiers ont été frappés lors d'un contrôle à Argenteuil, dans le Val d'Oise. Une agent s'est retrouvée avec un doigt fracturé et un fonctionnaire a reçu un coup de poing au visage.

C'est un nouveau contrôle qui dérape et qui se termine par des coups sur les policiers qui s'est produit à Argenteuil (Val d'Oise) vendredi en fin d'après-midi. Une policière et l'un de ses collègues ont été blessés, et plusieurs agents ont été encerclés par une foule hostile.

Les faits se déroulent vendredi 5 vers 17h. Une brigade de quatre policiers décide de contrôler un groupe de trois personnes, assis dans une voiture à l'arrêt sur la voie publique. A l'intérieur du véhicule se fait sentir une forte odeur de cannabis. Lors du contrôle, les policiers découvrent plusieurs poches en plastique et une balance laissant entendre qu'ils sont en présence de trafiquants.

C'est alors que les choses dégénèrent. Les trois hommes contrôlés se rebellent et frappent les fonctionnaires. Une policière s'est retrouvé brutalement projetée contre la voiture, un choc qui lui a fracturé le doigt entrainant une ITT de 30 jours. Un autre policier parti à la poursuite de l'un des suspects a reçu un coup de poing dans le visage, lui valant dix jours d'ITT.

Lire aussi: Champigny-sur-Marne: les témoignages des deux policiers violemment tabassés par des jeunes

Alerté par le bruit de la bagarre, plusieurs jeunes sont alors arrivés sur les lieux formant un groupe d'une trentaine de personnes menaçant les agents. Cependant, des renforts policiers sont arrivés sur les lieux empêchant que les choses dérapent un peu plus encore.

Quatre personnes vont être interpellées, les trois occupants de la voiture et un quatrième suspect arrivé pour s'interposer au contrôle. Ils ont été placés en garde à vue.

Lors de la nuit du Nouvel An, deux policiers –un homme et une femme– avaient déjà été roués de coups à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Deux policiers ont été blessés lors de la bagarre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-