Attentats: l'armée fait le plein de candidats

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 20 novembre 2015
Mis à jour le 20 novembre 2015
Image
Des militaires défilent le 14 juillet.
Crédits
©Benoît Tessier/Reuters
L'armée de terre reçoit 1.500 demandes d'engagement par jour depuis les attentats de vendredi 13.
©Benoît Tessier/Reuters
Depuis les attentats de vendredi, le nombre de personnes intéressées par un engagement dans l'armée, notamment de terre, a triplé. Un engouement sans-précédent alors que 16.000 hommes et femmes devraient être recrutés en 2016.

"C'est un phénomène totalement inédit" s'étonne le colonel Eric de Lapresle, chef du bureau marketing et communication du recrutement pour l’armée de terre, cité par Le Monde. Suite aux attentats de vendredi 13, les candidatures de jeunes gens pour rejoindre l'armée atteignent un niveau jamais-vu.

Durant les premiers jours qui ont suivi les attaques meurtrières, le ministère de la Défense n'avait pas voulu communiquer sur ce sujet qui aurait pu paraître inapproprié. Mais selon les chiffres donnés ce vendredi, le nombre de demandes aurait triplé sur le site sengager.fr et dans les Cirfa (Centre d'information et de recrutement des forces armées), passant de 500 par jour avant les attentats à 1.500. La grande majorité des volontaires (environ 90%) ne devraient finalement pas rejoindre les rangs, renonçant ou étant recalés aux tests. Mais le phénomène reste d'ampleur.

Le sentiment d'unité nationale et la volonté d'agir suite aux attentats semblent donc avoir suscité bien des vocations. D'autant plus que l'armée, qui depuis plusieurs années subissait des réductions d'effectifs, avait vu la tendance s'inverser suite aux attentats de janvier dernier. La loi de programmation militaire (LPM) prévoyait la suppression de 25.800 postes entre 2014 et 2019 mais une grande partie avait alors été sauvés sur décision de François Hollande.

Le président de la République a par ailleurs annoncé lundi 16 que les effectifs de l'armée serait maintenus jusqu'en 2019. En tenant compte des départs à la retraite et des expirations de CDD (contractés par trois quarts des engagés volontaires) ce sont donc 16.000 recrutements qui devraient être effectués dans l'armée de terre en 2016 après 15.000 prévus pour cette année et "seulement" 10.000 en 2014.

L'engouement concernerait également les anciens des trois corps d'armée (terre, air, marine), prêts à reprendre du service, et les recrutements de la police nationale. 

 

À LIRE AUSSI

Image
Le ministre des Finances Michel Sapin à l'Elysée.
Budget 2016: 600 millions d'euros débloqués suite aux attentats
Le ministre des Finances Michel Sapin a annoncé ce jeudi que les créations de postes de sécurité liées aux attentats allaient coûter 600 millions d'euros en 2016. Un c...
Publié le 19 novembre 2015
Politique
Image
Des chasseurs-bombardiers français.
Syrie: 3e raid français en 3 jours sur Raqqa
L'armée française a bombardé pour le troisième jour consécutif Raqqa (Syrie), la capitale de Daech, mardi soir. La réplique se poursuit. L'armée française a de nouveau...
Publié le 18 novembre 2015
Politique