Calais: la mairie soupçonne un squat de migrants dans un centre du Secours catholique et porte plainte

Calais: la mairie soupçonne un squat de migrants dans un centre du Secours catholique et porte plainte

Publié le 08/02/2017 à 16:03 - Mise à jour à 16:10
©Pascal Rossignol/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La mairie de Calais a déposé une plainte contre X, soupçonnant qu'un squat de migrants se soit constitué sur un terrain municipal mis à la disposition du Secours catholique. Depuis le démantèlement de la "Jungle", aucun campement n'est autorisé dans la zone et les autorités cherchent à éviter une reconstitution du bidonville.

La mairie de Calais a porté plainte contre X pour "installation en réunion sur un terrain appartenant à autrui", en l’occurrence un terrain municipal, après la découverte d'un squat de migrants, a-t-on appris ce mercredi 8 auprès de la mairie.

"Des migrants séjournaient la nuit sous des modulaires (des préfabriqués, NDLR) appartenant à la ville de Calais, route de Saint-Omer, et mis à la disposition du Secours catholique", a dit à l'AFP Emmanuel Agius, premier-adjoint à la ville de Calais, confirmant une information de La Voix du Nord.

"Il y avait des sacs de couchage qui laissaient supposer qu'une habitation allait y être installée, et même si c'était de manière temporaire, depuis le démantèlement (de la "Jungle" à l'automne dernier, NDLR), il n'y a aucun campement qui est autorisé sur le Calaisis", a déclaré Faustine Maliar, directrice de cabinet adjointe de la maire de Calais, Natacha Bouchart (Les Républicains). La plainte a été déposée le 31 janvier au commissariat de Calais, selon la mairie.

"Toute personne entravant un lieu privé de manière illicite" peut faire l'objet d'une plainte, a ajouté M. Agius, précisant qu'il s'agissait "d'une procédure régulièrement employée en cas de soupçon de squat".

"Dans ces modulaires, le Secours catholique reçoivent les migrants pour leur délivrer des renseignements administratifs etc... mais l'association n'est pas autorisée à héberger des migrants dans ces modulaires", a indiqué M. Agius, précisant que les migrants n'occupaient plus mercredi le lieu.

Contacté par l'AFP, le Secours catholique n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter cette procédure.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une antenne du Secours catholique est légalement installée sur le territoire de la mairie, mais il lui est interdit d'héberger des migrants.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-