Calvados: en tracteur, il tente d'échapper à deux policiers à moto

Calvados: en tracteur, il tente d'échapper à deux policiers à moto

Publié le 11/11/2015 à 18:31 - Mise à jour à 18:40
©Lecarpentier/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans le Calvados, mardi 10, un agriculteur en tracteur a traité deux motards de la police de "guignols" avant de pousser l'un d'entre eux avec sa roue avant, assurent les agents. Contrôlé positif avec un faible taux d'alcoolémie, l'homme a été interpellé et fait désormais l'objet d'une procédure préliminaire.

C'est l'histoire d'une course-poursuite entre un tracteur et deux motos. Mardi 10, dans le Calvados, deux motards de la police se sont lancés à la poursuite d'un agriculteur après que ce dernier a poussé l'un d'entre eux, rapporte ce mercredi France 3 Basse-Normandie.

L'incident s'est produit aux alentours de 16h30 à Colombelles, commune de près de 6.000 habitants située à proximité de Caen. Deux motards de la police remarquent un tracteur roulant avec sa remorque, son gyrophare orange éteint. Ils arrêtent alors son conducteur, un agriculteur de 52 ans. Très vite le ton monte.

Le paysan prend mal la remarque des policiers et leur répond en les traitant de "guignols", selon les déclarations de ces derniers qui assurent que, non content de les insulter, l'homme redémarre ensuite son engin et pousse avec sa roue avant l'un des agents qui tente de s'interposer.

Indemne, le fonctionnaire et son collègue se lancent à la poursuite de l'effronté. Ce dernier essaye une nouvelle fois de passer en force, abimant au passage la sacoche d'une des motos. Finalement attrapé, l'agriculteur est sommé de souffler dans l'éthylotest. Sans surprise, celui-ci se révèle légèrement positif.

L'homme est alors interpellé pour outrage, refus de se soumettre et violence avec arme (le tracteur). S'il a été relâché ce mercredi 11 après une nuit de garde à vue, il fait désormais l'objet d'une procédure préliminaire. Quant au montant des dégâts, il doit encore être chiffré. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




C'est l'histoire d'une course-poursuite entre un agriculteur et deux motards de la police. (Image d'illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-