Canicule: un couvreur meurt en Ille-et-Vilaine

Canicule: un couvreur meurt en Ille-et-Vilaine

Publié le 28/06/2019 à 12:36 - Mise à jour à 12:37
© PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un couvreur de 33 ans a trouvé la mort dans des conditions encore inexpliquées jeudi 27 sur un chantier du Sel-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine. Alors qu'il travaillait il a été pris de convulsions. Une enquête a été ouverte pour comprendre pourquoi il travaillait sur un toit en pleine canicule.

Si au début de la semaine les Bretons moquaient le reste de la France, la canicule est bien arrivée dans leur région jeudi. Ce pic de température pourrait d'ailleurs expliquer la mort d'un couvreur ce jour-là au Sel-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine.

Alors qu'il faisait près de 39 degrés, ce trentenaire travaillait sur un toit lorsqu'il s'est effondré vers 18h50.

Pris de convulsions, l'homme n'est cependant pas tombé.

A voir aussi: Saint-Denis: un enfant dans un état grave à cause d'une bouche à incendie ouverte

Il a été rapidement pris en charge par les pompiers et transporté en urgence absolue au CHU de Rennes. Mais les urgentistes n'ont rien pu faire pour le sauver et le trentenaire est décédé à son arrivée à l'hôpital d'après Ouest-France.

Une enquête a été ouverte et une autopsie devrait être réalisée dans les prochains jours, comme l'a demandé le parquet.

Si les causes de la mort ne sont pas encore expliquées, les forces de l'ordre saisies de l'affaire se demandent pourquoi ce couvreur travaillait sur un toit sous une telle chaleur.

A lire aussi:

Canicule: elle laisse son bébé de 6 mois seul dans sa voiture

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un couvreur de 33 ans est décédé après un malaise alors qu'il travaillait sur un toit en pleine canicule en Ille-et-Vilaine.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-