Crash de la GermanWings: les familles des victimes réunies le 23 mars à Marseille

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Crash de la GermanWings: les familles des victimes réunies le 23 mars à Marseille

Publié le 04/03/2016 à 17:43 - Mise à jour à 17:45
©Albert Gea/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Presque un an après le crash de l'avion de la Germanwings, les familles des 150 victimes ont annoncé se réunir le 23 mars à Marseille pour rendre hommage aux disparus. Ils se rendront ensuite sur les lieux du crash dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Les familles des 150 victimes de l'accident de l'A320 de la GermanWings seront réunies le 23 mars à Marseille, avant de se rendre le lendemain sur les lieux du crash dans les Alpes-de-Haute-Provence, un an tout juste après le drame, a-t-on appris vendredi auprès de la préfecture de région.

"Une cérémonie aura lieu le 23 mars au Parc Chanot (parc des expositions) à Marseille. Le souhait des familles est celui de la solennité et du recueillement. Il n'y aura pas de prise de parole", a déclaré lors d'un point presse le directeur de cabinet du préfet de région, Jean Rampon. Une majorité des familles sera présente, selon lui. Aucun chef d'Etat n'est attendu pour ces cérémonies.

Les victimes étaient originaires d'une vingtaine de pays. L'Allemagne et l'Espagne ont été les deux pays les plus touchés par le drame, avec respectivement 72 et 50 morts. Au lendemain du crash, le 25 mars, les dirigeants français, allemand et espagnol François Hollande, Angela Merkel et Mariano Rajoy s'étaient recueillis sur les lieux.

L'enquête sur le crash de l'A320 de GermanWings, filiale low-cost de la Lufhtansa, avait créé la stupeur lorsque le procureur de la République de Marseille avait révélé que le copilote de l'avion, un Allemand de 28 ans, dépressif, avait "volontairement" précipité l'appareil au sol. Ce dernier était traité pour de sévères troubles psychiatriques et aurait caché son état de santé à la compagnie qui l'employait. L'hypothèse de l'acte suicidaire avait été confirmée par le rapport du Bureau d'enquête et d'analyse français, rendu public le 6 mai dernier. Le rapport final de l'enquête de sécurité sur l'accident sera rendu public le 13 mars

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les familles des victimes du crash de la Germanwings se réuniront le 23 mars au parc Chanot à Marseille.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-