Déclaré mort, il se réveille juste avant ses obsèques

Déclaré mort, il se réveille juste avant ses obsèques

Publié le 08/07/2019 à 13:06 - Mise à jour à 13:58
© CHANDAN KHANNA / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un jeune Indien de 20 ans, victime d'un accident de la route le 21 juin, a été déclaré mort par l'hôpital où il était pris en charge. Son corps a été remis à sa famille… qui s'est rendu compte qu'il respirait toujours et qu'il était bien en vie.

Mohammad Furqan, un Indien de 20 ans, s'est réveillé juste avant ses obsèques chez lui à Lucknow dans l'Etat de l'Uttar Pradesh.

Le jeune homme a été victime d'un grave accident de la route le 21 juin dernier, et a été pris en charge par un hôpital privé, qui l'a placé sous respirateur, et a commencé à facturer des frais à sa famille.

Mohd Irfan, son grand frère, a expliqué au Times of India que lui et ses parents ont très vite été à court d'argent. "Quand on leur a dit qu'on ne pouvait plus payer, ils ont déclaré Furqan mort. C'était lundi", a-t-il ainsi déclaré.

C'est alors que les proches du jeune homme ont commencé à préparer les obsèques et ont organisé le rapatriement de son corps à la maison.

Lire aussi: Nord - sa caisse de retraite le déclare mort deux fois en deux ans

Mais quand l'ambulance qui transportait le supposé défunt est arrivée, et que la cérémonie était sur le point de débuter, un proche a remarqué que Mohammad Furqan respirait et que certains de ses muscles bougeaient.

L'hôpital de Lucknow a assuré mener une enquête approfondie pour comprendre comment le patient a pu être déclaré mort alors qu'il ne l'était pas.

Mohammad Furqan a été admis dans un autre établissement. Son nouveau médecin a déclaré qu'il n'y avait nullement de signes d'un état de mort cérébrale. Au contraire le pouls est bon, la tension artérielle aussi. Il a été placé sous assistance respiratoire.

Voir aussi:

Dans le coma après une angine, elle se réveille amputée des quatre membres

Victime d'un grave accident de voiture, elle se réveille après 27 ans de coma

Plongée dans le coma, elle se réveille avec un bébé... ignorant qu'elle était enceinte

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un Indien de 20 ans, déclaré mort en juin, a été rendu à sa famille mais le jeune homme s'est réveillé pendant qu'on préparait son corps pour l'enterrement. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-