Disparitions inquiétantes: deux femmes recherchées dans les Vosges et dans le Var

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Disparitions inquiétantes: deux femmes recherchées dans les Vosges et dans le Var

Publié le 07/11/2017 à 15:23 - Mise à jour à 15:31
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La jeune Angélique Rousseau, âgée de 21 ans, est recherchée dans les Vosges. Habitante de la commune de Vagney, elle a disparu depuis jeudi. Les gendarmes vosgiens ont lancé un appel à témoins. Dans le Var, Fanny Bruno est introuvable depuis samedi.

Une jeune femme de 21 ans est recherchée activement dans les Vosges depuis jeudi 2. Angélique Rousseau a disparu de son domicile du lieu dit Le Haut du Tôt, dans la commune de Vagney à la mi-journée.

En accord avec le parquet, les gendarmes des Vosges ont lancé un appel à témoin sur leur page Facebook ce mardi 7 pour tenter de la retrouver. Elle n'est pas en possession de ses papiers d'identité et n'a pas de portable. Elle a quitté son domicile sans aucun bagage excepté un sac de couchage.

Selon la description, la disparue mesure 1m60, a les yeux bleus et porte des lunettes. Sa chevelure est courte et châtain claire. De corpulence normale, elle était vêtue jeudi dernier d'un sweat à capuche noir ainsi que d'un jean.

Dans cet avis pour "disparition inquiétante" les gendarmes ont aussi précisé qu'Angélique Rousseau était "fragile psychologiquement" et qu'elle pouvait "présenter des troubles du comportement".

Les internautes ont été invités par les enquêteurs à partager la publication sur le réseau social pour que le plus de monde possible soit atteint. Les personnes susceptibles d'apporter des éléments sur la localisation d'Angélique Rousseau sont priés d'appeler la gendarmerie de Saulxures-sur-Moselotte au 03.29.24.60.17 ou en composant le 17 s'ils sont en possession de la moindre information.

Ce mardi, une autre femme est recherchée dans le Var. Ses proches sont sans nouvelle d'elle depuis samedi 4 au matin. En cours de séparation, Fanny Bruno avait rejoint une connaissance qu'elle n'avait pas vu depuis dix ans la veille. Elle serait rentrée chez elle ensuite mais sa famille n'a pas reçu de nouvelles depuis le samedi à 5h du matin.

Les gendarmes de la brigade du Luc en Provence invitaient encore une fois les internautes à partager l'appel à témoin et à les contacter par téléphone au 04.94.50.05.00.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux femmes sont disparues depuis jeudi et samedi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-