Doubs: l'entraîneur violait les jeunes joueurs de rugby, il nie être pédophile

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Doubs: l'entraîneur violait les jeunes joueurs de rugby, il nie être pédophile

Publié le 06/03/2019 à 10:50 - Mise à jour à 10:59
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La cour d'assises du Doubs juge jusqu'à mercredi 7 un ancien entraîneur d'équipes de jeunes de rugby. Deux hommes, adolescents à l'époque des faits, ont porté plainte expliquant avoir été agressés sexuellement et violés par celui qui admet seulement des tendances homosexuelles mal assumées.

Les victimes ont attendu dix ans pour dévoiler des faits qui ont détruit leur jeunesse. La cour d'assises de Besançon juge jusqu'à mercredi 7 un ancien entraîneur de rugby accusé d'avoir violé et agressé sexuellement deux jeunes joueurs entre 2003 et 2006. L'homme, aujourd'hui âgé de 46 ans, reconnaît les faits tout en niant être un pédophile comme le rapporte France bleu.

L'affaire éclate en 2012. Un jeune homme de 21 ans pousse la porte d'une gendarmerie pour raconter aux militaires son passé d'adolescent violé. Alors qu'il n'avait 13 ans et jouait dans une équipe de rugby local, son entraîneur âgé d'une trentaine d'années l'a forcé, après un match, à se masturber dans une pièce à l'écart dans les locaux du club. Le calvaire du garçon durera deux ans. Quant le trentenaire reconduit chez lui le garçon après les entraînements ou les matchs, il s'arrête d'abord dans un bois où il lui impose des attouchements et, au moins à une reprise, un viol. Ces faits ont perturbé la victime à un point tel qu'elle subira ensuite le décrochage scolaire et les addictions.

Cette plainte a entraîné le témoignage d'une seconde victime qui a subi des attouchements dans des conditions similaires. La victime était également âgée de 13 ans lorsqu'elle est tombée dans les griffes du prédateur en 2006.

Lire aussi - Pédophilie: 6 ans de prison pour un ex-entraîneur britannique de foot

L'accusé a demandé pardon à ses victimes lors du procès justifiant ses gestes par une homosexualité mal assumée, niant être pédophile. Il assure aussi qu'il n'a pas "forcé, ni menacé, ni rémunéré" ses victimes. Celles-ci avait pourtant moins de 15 ans et l'accusé exerçait une position d'autorité sur elles, ce qui pourraient être une circonstance aggravante. Le verdict sera rendu mercredi dans la soirée.

Voir aussi:

Pourquoi la plainte pour viols contre un entraîneur de Créteil a été oubliée?

Un entraîneur de foot pour enfants agressé à coups de batte de baseball

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'accusé reconnaît les fait mais refuse de se qualifier comme un pédophile.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-