Femme de 74 ans violée par un pêcheur: un homme de 21 ans mis en examen

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Femme de 74 ans violée par un pêcheur: un homme de 21 ans mis en examen

Publié le 10/07/2018 à 10:23 - Mise à jour à 10:47
©Hadj/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Fin juin, une femme de 74 ans était violée par un pêcheur près d'un lac à Sainte-Colombe-de-Lauzun. La gendarmerie a confirmé qu'un homme de 21 ans a été mis en examen et a livré quelques détails sordides.

C'est la gendarmerie qui a confirmé l'information sur sa page Facebook (voir ici): une jeune homme de 21 ans résidant à Marmande dans le Lot-et-Garonne a été mis en examen vendredi 6 et placé en détention. Il est soupçonné d'être l'auteur du viol d'une femme de 74 ans s'étant déroulé le 28 juin sur la commune de Sainte-Colombe-de-Lauzun.

La victime, une Britannique vivant dans la région depuis une dizaine d'années. La malheureuse se promenait avec son chien en bordure du lac de Graoussettes lorsqu'elle a vu s'approcher d'elle un homme, dans une main une canne à pêche, dans l'autre un couteau.

La vieille dame a été amenée de force dans la voiture de son agresseur qui l'a violée sous la menace d'un couteau. La Britannique essaiera de se défendre, notamment en tentant d'attraper un spray d'auto-défense présent dans le véhicule, mais sans succès.

Lire aussi - Droguées et violées par leur beau-père: elles découvrent la vérité 10 ans plus tard

Après la plainte auprès des gendarmes, un examen médical confirmera les lésions sexuelles. Les lieux de viol sont passés au crible et un préservatif est retrouvé, permettant aux enquêteurs d'avoir une trace ADN complète. Le profil est connu des fichiers de police, il a déjà été recueilli en janvier 2018 dans le cadre d'une affaire de viol en réunion, lors de l'audition d'un suspect qui avait été entendu et qui avait subi un prélèvement ADN.

Le jeune homme de 21 ans est donc interpellé. Lors de sa garde à vue, il expliquera avoir eu un rapport consenti avec la septuagénaire et niera avoir usé d'un couteau. Il finira par admettre la possession de l'arme blanche mais expliquera qu'elle ne lui sert que pour la pêche. Le suspect encourt maintenant 20 ans de prison.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le jeune homme a été mis en examen et placé en détention (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-