François Hollande visé par la cellule terroriste arrêtée à Strasbourg?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

François Hollande visé par la cellule terroriste arrêtée à Strasbourg?

Publié le 24/05/2019 à 18:00 - Mise à jour à 18:11
© ANGELOS TZORTZINIS / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La cellule terroriste soupçonnée d'avoir voulu s'en prendre à l'Elysée et arrêtée au début du mois de mai aurait aussi voulu attaquer François Hollande. Parmi les cinq personnes interpellées, un homme est particulièrement suspecté par la DGSI.

La sécurité devrait être renforcée autour du président Hollande alors que de nouvelles menaces pèsent sur lui.

BFMTV révèle en effet ce vendredi 24 que la cellule terroriste arrêtée au début du mois visait aussi l'ancien président.

L'un des hommes interpellé est particulièrement pointé du doigt. Ce jeune, âgé de seulement 16 ans, prénommé Khamid S. et d'origine tchétchène, aurait d'ailleurs rencontré François Hollande lors d'une séance de dédicace de son livre à Strasbourg.

A voir aussi: Attentat de Strasbourg: un suspect mis en examen dans l'enquête sur l'origine des armes

Une photo de l'adolescent accompagné de l'ancien président a d'ailleurs été retrouvée sur le téléphone portable du suspect.

Sur l'image, le jeune homme levait "l'index vers le ciel, un geste qui symbolise la profession de foi en l'islam", indique la chaîne d'information en continu.

C'est avec ce même téléphone que Khamid S. aurait envoyé d'autres clichés du président à son frère. Il lui aurait ainsi confié que François Hollande était une cible de choix car il était selon lui responsable des frappes en Syrie.

Le jeune a depuis été mis en examen et écroué, il aurait en outre été chargé de publier une vidéo d'allégeance à Daech au nom de la cellule.

Il fait partie des cinq personnes interpellées plus tôt dans le mois dans le quartier de la Meinau à Strasbourg. Ils sont soupçonnés d'avoir voulu se procurer des armes pour attaquer l'Elysée et un commissariat.

A lire aussi:

Cinq personnes arrêtées à Strasbourg dans l'enquête sur l'attentat du marché de Noël

Apologie du terrorisme: 4 ans de prison pour "l'imam du Nord" de Douai

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


François Hollande aurait été la cible d'un des membres de la cellule terroriste arrêtée à Strasbourg.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-