Gargenville: appels au lynchage contre le pédophile remis en liberté

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Gargenville: appels au lynchage contre le pédophile remis en liberté

Publié le 30/07/2018 à 11:46 - Mise à jour à 11:57
© SAUL LOEB / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La commune de Gargenville dans les Yvelines est en émoi depuis la remise en liberté (après sa mise en examen) d'un pédophile arrêté le 16 juillet. Il résiderait chez son compagnon. Or des internautes ont publié l'adresse et appellent au lynchage du mis en examen.

La fièvre monte à Gargenville dans les Yvelines. La commune est secouée par une affaire de pédophilie impliquant un facteur de 26 ans. Le jeune homme a été interpellé le 18 juillet dernier pour être placé en garde à vue, avant d'être mis en examen.

Mais l'homme, poursuivi pour le stockage de 400 vidéos pédopornographiques, la traque sur Internet de jeunes profils et de probables "virées" pédophiles dans des campings à la recherche d'enfant, a été remis en liberté sous contrôle judiciaire après la mise en examen.

Depuis, sur les réseaux sociaux, les messages d'indignation se multiplient sur le choix de ne pas envoyer en détention provisoire le suspect. Et entre deux expressions de colère, ce sont maintenant des appels au lynchage qui sont publiées, certaines avec des détails particulièrement embarassant.

L'homme serait en effet allé vivre (selon des sources citées par Le Parisien), probablement dans le cadre de son contrôle judiciaire, chez son compagnon, un homme marié, séparé de son épouse, et père de plusieurs enfants. C'est chez cet homme, où le facteur habitait depuis plusieurs mois, qu'une perquisition a été menée permettant de découvrir la collection d'images et de vidéos montrant des enfants très jeunes –entre eux et dix ans– subir des atteintes sexuelles perverses. L'homme a été entendu par les enquêteurs et a été innocenté.

Lire aussi: La justice relâche le pédophile "dangereux" et "excité par les jeunes enfants"

Or des internautes ont fait fuiter l'adresse, un petit pavillon de la commune situé… juste en face d'une école. Certaines personnes appellent donc à une expédition punitive et même à "une battue dans Gargenville" pour se débarrasser du pédophile. D'autres internautes appellent aussi à violer le suspect pour "lui faire passer ses pulsions". D'autres comptes sur Facebook demandent "la tête" du juge qui a remis le suspect en liberté.

Depuis, un policier municipal patrouille devant le domicile où résiderait le facteur de 26 ans qui pourrait d'ailleurs partir en détention: le parquet de Versailles a fait appel de la décision de maintien en liberté. La chambre d'instruction a deux mois pour rendre sa décision.

Voir aussi: 

Prison ferme pour le grand-père pédophile, ancien adepte du tourisme sexuel

Un pédophile belge interpellé en Charente-Maritime par les gendarmes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des internautes appellent au viol ou au lynchage du pédophile.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-