Gironde: il jette une paire de tenailles au visage d'une grand-mère, elle décède

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Gironde: il jette une paire de tenailles au visage d'une grand-mère, elle décède

Publié le 13/06/2018 à 17:46 - Mise à jour à 17:57
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une sexagénaire est décédée fin mai à Haillan en Gironde après avoir reçu un coup de pinces tenailles à la tête. C'est un ami de son petit-fils qui serait l'auteur du geste, survenu dans un accès de colère.

A ce stade de l'enquête, le geste qui a provoqué la mort de la victime est considéré comme volontaire. Un jeune homme de 21 ans est soupçonné d’avoir provoqué la mort de la grand-mère de l’un de ses amis, le 30 mai dernier, au Haillan (Gironde). Il aurait jeté une paire de lourdes tenailles à la tête de la sexagénaire.

Selon le journal Sud-Ouest, qui révèle l'information, c'est petit-fils de la victime avait alerté les pompiers alors que la sexagénaire était grièvement blessée à la tête. Arrivés sur place, les pompiers ont médicalisé la personne âgée et l'ont transportée en urgence au CHU. Malgré les efforts du corps médical, la sexagénaire va succomber à ses blessures le lendemain des faits.

Dans un premier temps, les enquêteurs ont suivi l'hypothèse de la chute mortelle. Toutefois, l'autopsie du corps a permis de déterminer que la victime avait reçu un coup de tenailles à la tête et ce serait donc cela qui serait à l’origine de son décès.

Lire aussi - Vol et torture: quatre ados poursuivis après la mort d'un sexagénaire

C'est un ami du petit-fils qui est soupçonné d'être à l'origine du jet mortel. Un geste qui aurait été provoqué par un accès de colère, le suspect ne supportant plus l'attitude de la grand-mère selon le quotidien. Le petit-fils de la victime semble avoir voulu couvrir son ami puisque c’est lui qui aurait dissimulé les tenailles dans un fourré.

L’auteur présumé du geste, interpellé par les enquêteurs de la brigade de répression des atteintes aux personnes de la Sûreté, a reconnu les faits lors de sa garde à vue. Le suspect a été mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner avec usage d’une arme et placé en détention provisoire. Le petit-fils a été mis en examen pour complicité et laissé libre sous contrôle judiciaire.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un ami du petit-fils de la victime est soupçonné de l'avoir frappée à la tête.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-