Harcèlement: une adolescente se suicide, son père invite ses persécuteurs à l'enterrement

Harcèlement: une adolescente se suicide, son père invite ses persécuteurs à l'enterrement

Publié le 14/01/2018 à 10:47 - Mise à jour à 10:56
©Capture d'écran Facebook
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Agée de 14 ans, une adolescente s'est suicidée le 3 janvier dernier en Australie après avoir été victime de harcèlement par certains de ses camarades de classe. Via un message posté sur Facebook, son père a mis au défi ses bourreaux de venir assister aux obsèques.

Il voulait qu'ils prennent conscience des conséquences de leurs actes. Un père de famille, dont la fille de 14 ans s'est suicidée le 3 janvier dernier en Australie après avoir été victime de harcèlement par certains de ses camarades de classe, a invité ses bourreaux à venir assister aux obsèques. Et ce, afin de leur faire comprendre qu'ils pouvaient détruire une vie, simplement avec des mots.

"Si, par hasard, ceux qui se sont crus drôles et se sont servis d’une persécution constante et d’un harcèlement permanent pour se sentir supérieurs lisent cette publication, venez, je vous en prie, assister aux funérailles pour contempler la totale dévastation dont vous êtes à l’origine", a déclaré son père via un message publié sur Facebook.

Pour rendre hommage à Amy Everett, lui et ses proches ont organisé vendredi une cérémonie lors de laquelle ils étaient tous habillés en bleu, sa couleur préférée. Il a également profité de l'occasion pour lancer un message aux victimes de harcèlement scolaire dans l'espoir qu'un tel drame ne se reproduise pas, selon une information rapportée par le Mirror. "Nous ne voulons pas qu'une famille vive l'enfer que nous sommes en train de vivre. Ça ne fera pas revenir notre Dolly, mais ça pourrait sauver des vies", a-t-il expliqué.  

A lire aussi - Harcèlement scolaire: briser la loi du silence, est-ce la solution? (Tribune)

Le harcèlement scolaire se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique au sein de l'établissement scolaire, selon le site du gouvernement. Elle est le fait d’un ou de plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre. Au total, trois caractéristiques définissent ce fléau: la violence, la répétitivité et l'isolement. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un père de famille a invité les harceleurs de sa fille à son enterrement.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-