Hérault: 5 djihadistes présumés interpellés à Lunel en garde à vue

Auteur(s)
Pierre Plottu
Publié le 27 janvier 2015 - 10:28
Image
Les hommes du GIGN.
Crédits
©Sipa
Les suspects sont soupçonnés d'être impliqués dans une filière de recrutement de djihadistes.
©Sipa
Le RAID et le GIGN ont mené une vaste opération anti-terroriste à Lunel, dans l'Hérault, ce mardi matin. Cinq hommes ont été placés en garde à vue.

Les suspects seraient impliqués dans une filière de recrutement de djihadistes. Les policiers et gendarmes d'élite du RAID et du GIGN ont mené ce mardi matin une vaste opération anti-terroriste à Lunel (Hérault), près de Montpellier, et dans ses environs. Selon les informations du quotidien régional Midi Libre, cinq hommes ont été arrêtés et placés en garde à vue.

Les hommes des forces d'intervention ont totalement bouclé plusieurs quartiers du centre-ville de Lunel, ce mardi matin aux alentours de 6h30. Dans leur viseur, des hommes soupçonnés d'être impliqués dans une filière de recrutement de djihadistes qui partent se battre en Irak et en Syrie sous la bannière de l'Etat islamique, notamment.

Cinq suspects, âgés de 26 à 44 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue. Deux d'entre eux pourraient être récemment revenus de Syrie, où ils ont effectué un court séjour. Deux autres leur auraient fourni une aide logistique, avance Europe-1.

Toujours selon le quotidien régional Midi Libre, l'opération était programmée de longue date et devait initialement être déclenchée début janvier. Toutefois, suite à la vague d'attentats qui a frappé la région parisienne les 7, 8 et 9 janvier, elle avait été reportée.

Une vingtaine de jeunes lunellois (sur une population totale de 26.000 habitants) seraient ainsi déjà partis faire le djihad, selon un décompte des services de renseignement. Depuis le mois d'octobre, au moins six d'entre eux, âgés de 18 à 30 ans, auraient trouvé la mort alors qu'ils combattaient dans les rangs des islamistes radicaux.

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don