Il publiait sur Facebook des photos de son ex-femme libertine pour la faire chanter, 6 mois avec sursis

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 13 novembre 2017 - 17:26
Image
Facebook, qui continue à faire des milliards de bénéfices chaque trimestre, a une nouvelle fois merc
Crédits
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
Les clichés ont été diffusés sur Facebook.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
Le journal "Le Progrès" rapporte le procès d'un mari éconduit par son épouse dont il exigeait des relations sexuelles sous peine de diffuser des photos coquines de la libertine.

Il l'a menacé de révéler des clichés sexuellement explicites de son ex-femme, adepte du libertinage, si elle ne s'offrait pas de nouveau à lui. Elle a refusé, il a mis sa menace à exécution. Et il vient d'être condamné.

Le tribunal correctionnel de Lyon a condamné un mari pour le moins indélicat qui a publié sur Facebook sur un compte suivi par des amis de l'ex-couple, selon Le Progrès qui publie l'information samedi 11. Les faits remontent à 2016. Après cinq ans de mariage, ce couple se résout à divorcer, une séparation qui s'avère conflictuelle. L'homme décide alors d'imposer un chantage sexuel: soit madame cède à ses avances charnelles, soit le mari rend public une importante masse de clichés érotiques pris lors des séances de libertinage auxquels le couple s'adonnait.

Dans un premier temps, l'épouse s'exécute et accepte d'avoir des relations sexuelles pour éviter la diffusion de son intimité. Mais quelques mois plus tard, l'ancien époux revient à la charge avec le même mode opératoire et la victime refuse de céder à ses avances sous chantage. Le mari met sa menace à exécution et les clichés pornographiques inondent les réseaux sociaux.

La victime décide alors de porter plainte et la justice se met en marche. A la barre, l'accusé n'avait d'autre stratégie que de reconnaître les faits. Les juges l'ont donc logiquement condamné pour harcèlement sexuel et atteinte à l'intimité de la vie privée. Il écope de six mois de prison avec sursis et une obligation de soins. Il aura également interdiction définitive de rentrer en contact avec celle qui est maintenant définitivement son ex-femme.

À LIRE AUSSI

Image
Addiction Internet Pornographie
Que faire si l'on est victime de revenge porn?
L'évolution des comportements en ligne connaît un de ses aspects négatifs avec le développement du "revenge porn": le fait de diffuser des images pornographiques ou ér...
06 juin 2017 - 16:23
Lifestyle
Image
Trente-huit personnes ont été interpellées en Amérique latine et en Europe pour trafic de matériel p
"Revenge porn": Facebook veut vos photos érotiques
Pour lutter contre le "revenge porn", Facebook compte expérimenter une méthode assez particulière. L'entreprise compte demander aux utilisateurs qui craignent que leur...
09 novembre 2017 - 12:53
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don