Ils échouent au bac et deviennent agressifs: un proviseur tabassé

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Ils échouent au bac et deviennent agressifs: un proviseur tabassé

Publié le 09/07/2019 à 16:39 - Mise à jour à 16:43
© MARTIN BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Lundi 8, deux lycéens qui venaient de rater leur bac à l'issue de la première journée de rattrapage ont été placés en garde à vue. Ils sont soupçonnés d'avoir agressé le proviseur qui les avait reçus pour les calmer.

Les oraux se sont visiblement mal passés pour les deux adolescents, ils ont alors décidé de rouer de coups le proviseur de l’établissement. Deux jeunes hommes de 18 et 19 ans ont été placés en garde à vue lundi 8 en fin d’après-midi pour avoir frappé le principal d’un lycée d’Athis-Mons dans le département de l’Essonne.

Comme le rapporte Europe 1, il était environ 17h30 lorsque que les deux jeunes se présentent dans l’établissement, le lycée Pagnol, et témoignent d’un comportement agressifs. Ils venaient de chercher les résultats des oraux passés un peu plus tôt, et ceux-ci ont visiblement été négatifs.

Face à leur colère, ils ont été reçus par le proviseur. Bien mal en a pris à ce dernier : un des deux jeunes a frappé le fonctionnaire au visage selon une information de l’Agence France Presse, avant de commettre des dégradations. Selon une information du Parisien, le second aurait seulement été spectateur de l’agression.

Lire aussi - Marseille: un prof dérape et agresse un étudiant en plein partiel de droit

La police est venue ensuite les appréhender, les deux jeunes auraient aussi résisté à leur arrestation.

Décrits comme déjà connus des services de police, les deux suspects n’étaient pas scolarisés au lycée Pagnol. Ils y avaient seulement passé leurs oraux de rattrapage pour essayer de décrocher le baccalauréat. Ce ne sera pas pour cette année.

Voir aussi:

Ivre, agressif et armé d'un couteau, il exhibe son sexe devant deux prêtres

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les deux suspects ont été recalés.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-