INFO FRANCE-SOIR - Disparition de Maëlys: Leetchi.com prendra bien une commission sur la cagnotte solidaire collectée pour aider les parents

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

INFO FRANCE-SOIR - Disparition de Maëlys: Leetchi.com prendra bien une commission sur la cagnotte solidaire collectée pour aider les parents

Publié le 27/10/2017 à 12:14 - Mise à jour à 12:41
©Philippe Desmazes/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cela fait deux mois que la petite Maëlys de Araujo a disparu sur le parking de la salle polyvalente du Pont-de-Beauvoisin en Isère. Et le mouvement de solidarité pour les parents ne se dément pas, avec une cagnotte créée sur le site Leetchi.com pour aider des parents, la mère continuant à mettre sa profession entre parenthèses. Or, la plateforme de collecte prend une commission pour ce genre de démarche et si elle accepte parfois d'exonérer de frais un élan de solidarité, selon nos informations, elle ne le fera pas pour Maëlys.

INFO FRANCE-SOIR - Ce week-end du 28 et 29 octobre, cela fera neuf semaines que la petite Maëlys de Araujo a disparu sur le parking de la salle polyvalente du Pont-de-Beauvoisin en Isère. Après plusieurs semaines passées dans le département, là où leur fille avait disparu, et une prise de parole devant les journalistes, les parents ont désormais regagné leur domicile du Jura. La mère, Jennifer, n'a toujours pas pu reprendre son travail d'infirmière.

C'est pour apporter un soutien financier à une période qui peut être délicate sur le plan professionnel, en plus du drame personnel, que dès les premiers jours de la disparition des proches de la mère ont lancé une cagnotte solidaire sur le site Leetchi.com, une plateforme spécialisée dans la collecte et la mise à disposition d'argent dans le cadre de ce type de démarche.

La cagnotte avait permis la collecte de 20.000 euros dès les premiers jours de septembre lors de son lancement. Selon une information du Progrès, ce serait maintenant pas moins de 60.000 qui auraient été collectés. Ce vendredi 27, il reste encore 64 jours pour participer à cet élan de solidarité. Déjà 2.591 personnes ont mis la main à la poche pour aider les parents.

Reste que le geste médiatisé est aussi une bonne affaire pour la plateforme qui prélèvera une commission non négligeable sur cette démarche solidaire. Le site Leetchi.com mettra en effet à disposition de la famille récipiendaire la somme collectée à l'issu du délai (encore deux mois donc). Cette dernière pourra alors transférer l'argent sur le compte en banque de la famille mais avec au passage un prélèvement du site: 2,9% pour tout virement sur une cagnotte dont le montant est supérieur à 2.000 euros (4% pour des cagnottes inférieure à 2.000 euros). En l'état actuel, c'est donc au moins 1.740 euros de garanti pour l'entreprise basée à Paris. Et la "tirelire" va probablement grimper, sans doute au gré de la médiatisation de l'affaire. Le dépassement des 100.000 euros est même probable, ce qui permettra alors à Leetchi.com de glaner environ 3.000 euros au passage. Le prix du service pour la mise en place d'un pot commun, avec comme avantage tout de même que la démarche puisse toucher des anonymes avec une certaine garantie. D'autant qu'une tentative d'escroquerie à la cagnotte solidaire a déjà entachée l'affaire Maëlys.

Reste à savoir si Leetchi pourrait envisager de faire un geste pour les parents pour leur éviter de voir une partie de la cagnotte solidaire ponctionnée. Contacté par France-Soir, Leetchi.com explique qu'une exonération de la commission est possible, mais qu'elle ne s'appliquera pas dans le cas de Maëlys. "Nous avons une politique de suppression de frais dans certains cas particuliers comme les attentats ou les catastrophes naturelles. Cela a notamment été le cas lors des attentats de Paris, Nice, Charlie Hebdo, ou l'ouragan Irma. Pour ce type d'événements, Leetchi s’engage à ne prélever aucune commission sur les cagnottes vérifiées reversées à des organismes ou associations officielles". Mais ce geste ne concerne pas les particuliers comme M. et Mme de Araujo. L'entreprise explique toutefois que "nous pouvons dans certains cas, lorsque des cagnottes atteignent des sommes très importantes, procéder à une réduction de frais (…) cela ne peut malheureusement pas être systématique".

Seul moyens pour les parents de ne pas avoir à verser au site une partie de la somme issue de la collecte solidaire: utiliser la somme glanée pour acheter des biens, directement via le site auprès des nombreux partenaires qui vont d'Amazon à Relais & Châteaux, en passant par de plusieurs magasins de vêtements ou des bijouteries. Dans ce cas-là, pour les parents de Maëlys comme pour n'importe quelle collecte, aucun frais n'est prélevé. Mais la longue liste de partenariats ne concerne que des biens ou services de loisirs, de confort. Rien pour les besoins de première nécessité.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La petite fille a disparu depuis maintenant huit semaines.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-