Jugé pour viols et agressions sexuelles sur mineurs, il estime ne pas "être pédophile"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Jugé pour viols et agressions sexuelles sur mineurs, il estime ne pas "être pédophile"

Publié le 06/02/2019 à 12:40 - Mise à jour à 12:51
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La cour d'assises de Moulins juge depuis lundi 4 deux hommes soupçonnés d'actes pédophiles contre des mineurs à Vichy. Ils encourent vingt ans de réclusion criminelle.

 

Deux hommes comparaissent depuis lundi devant la cour d'assises de Moulins dans l'Allier pour répondre de faits de pédophilie qui se sont déroulés à Vichy, à la fin des années 2000. Un des prévenus est soupçonné d’avoir violé et agressé sexuellement plusieurs jeunes garçons, alors âgés de moins de quinze ans. L'autre individu est soupçonné d’avoir mis son domicile vichyssois à disposition du violeur présumé. Il est également suspecté d’agressions sexuelles commises sur des mineurs.

Comme le rapporte La Montagne, les enquêteurs ont pu identifier quatre victimes du premier prévenu mais seule une d'entre elles a choisi de se porter partie civile. Mardi à la barre, l'individu a témoigné: "Il me faisait venir chez lui, me disait qu’il n’était pas pédophile mais qu’il aimait les enfants. Il m’a demandé des trucs sexuels, me menaçait si je refusais. Il buvait, aussi. J’ai accepté parce que j’avais peur...".

Lire aussi - Le pédophile regardait ses vidéos pédopornographiques dans le TGV

Le prévenu, de son côté, nie les faits qui lui sont reprochés depuis le début de l'affaire. Il a maintenu lundi ses dénégations devant la cour et a évoqué un complot à son encontre. Toutefois, après le témoignage de sa victime présumée, il est passé aux aveux. "Il a admis avoir sollicité «des actes sexuels» de la part du jeune garçon, alors âgé de onze ans. «Mais je ne voyais pas ça comme un viol. J’étais attaché à lui»", précise le quotidien. Il a expliqué avoir reconnu les faits pour aider sa victime à se reconstruire et pouvoir "se regarder dans une glace". Il a toutefois continué à nier les autres viols qui lui sont reprochés.

"Il venait chez moi avec des enfants, c’est vrai. Et il les amenait dans des chambres. Mais je ne me posais pas plus de questions par rapport à ça", a confirmé le second accusé.

Les deux accusés encourent vingt ans de réclusion criminelle.

Voir:

Toulouse: le baby-sitter pédophile imposait caresses et fellations, 5 ans ferme

Le professeur pédophile prenait des centaines de photos de ses élèves par jour

Un pédophile arrêté, il chasserait ses victimes mineures sur le jeu "Fortnite"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux hommes comparaissent depuis lundi devant le tribunal correctionnel de Moulins d'ans l'Allier pour répondre de faits de pédophilie qui se sont déroulés à Vichy.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-