Le conseiller de la Banque postale escroquait les personnes âgées, prison ferme

Le conseiller de la Banque postale escroquait les personnes âgées, prison ferme

Publié le 18/09/2018 à 11:23 - Mise à jour à 11:28
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Rodez. Conseiller bancaire à la Banque postale, il a détourné presque 170.000 euros sur le comptes de clients âgés qui n'ont rien vu des malversations pendant trois ans.

Il a escroqué pendant des années des clients de la Banque postale, des retraités qui effectuant très peu de transactions, n'ont rien vu des malversations. Un ancien conseiller financier de la banque publique a été condamné mercredi 12 à de la prison ferme par le tribunal correctionnel de Rodez. En trois ans, il a détourné presque 170.000 euros à ses clients, au nez et à la barbe de ses employeurs.

L'affaire débute en 2013, comme le rappelle La Dépêche du Midi. Le conseiller bancaire, qui travaille depuis 2010 pour l'établissement, franchit la ligne rouge depuis son agence d'Espalion dans le département de l'Aveyron. Le stratagème est simple mais efficace: l'escroc repère des livrets A sans aucune activité, appartenant à des personnes âgées ne mobilisant plus leur épargne. Il change alors légèrement le nom du titulaire et génère une nouvelle carte bancaire alimentée par des virements, vidant ainsi petit à petit le compte de sa victime.

Pour rester le plus discret possible, les sommes détournées restent assez minimes, 500 euros par mois environ. Des montants dépensés ensuite en voyages ou en restaurants, soit autant d'achats peu visibles. Pour ralentir le moment où il serait repéré, il détourne de l'argent sur certains comptes pour renflouer ceux qu'il a déjà ponctionnés. Il a bénéficié également de l'absence de plainte de clients qui, du fait de leur âge, sont décédé avant de découvrir la fraude. Mais en 2016, le stratagème est finalement découvert après plusieurs plaintes de clients auprès de la direction. Le montant du préjudice est estimé précisément à 167.928 euros. La Banque postale n'avait rien vu.

Voir aussi - Loto: il escroque un gagnant en mentant sur son gain et empoche la différence

A la barre, l'homme a reconnu les faits qui lui étaient reprochés et a encaissé les accusations du procureur de la République qui n'a pas hésité à qualifier les agissements du suspect de "dégueulasses et lâches".

L'accusé, âgé d'une quarantaine d'années, a été condamné à trois ans de prison dont 18 mois ferme. Ayant un casier judiciaire vierge et occupant un autre emploi depuis l'affaire, il devrait bénéficier d'un aménagement de peine et échapper à la détention. Il devra en outre rembourser ses victimes et a interdiction d'exercer la fonction de conseiller financier.

Lire aussi:

Frères Bogdanoff: probable suicide de l'homme qui les accusait d'escroquerie

"Fraude au vomi": comment des chauffeurs Uber escroquent leurs clients

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'escroc a détourné l'argent pendant trois ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-