Le Havre: un homme suspecté du meurtre d'une fillette de 3 ans

Le Havre: un homme suspecté du meurtre d'une fillette de 3 ans

Publié le 21/06/2019 à 15:55 - Mise à jour à 16:17
© PHILILPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme de 39 ans est suspecté du meurtre d'une fillette de trois ans près du Havre dimanche 16. Il a été placé en garde à vue.

 

L’expertise médicale a montré que la fillette était morte par asphyxie et que son corps portait des traces de coups. Un homme de 39 ans a été placé en garde à vue mercredi 19 au matin dans le cadre d’une enquête sur le meurtre d’une petite fille de trois ans près du Havre (Seine-Maritime).

Comme le précise le journal Paris-Normandie, l'individu n'est pas un ascendant de la victime mais l'homme qui la gardait car sa mère travaille le dimanche 16. Il s'occupait également d'un autre enfant. C'est lui qui a donné l'alerte en appelant les secours. Les pompiers ont découvert l'enfant en arrêt cardio-respiratoire en mi-journée. Malgré des tentatives de réanimation, le médecin du Smur n’a rien pu faire. La petite fille a été déclarée décédée sur place.

Lire aussi – Nord: un adolescent déficient mental condamné pour le meurtre d'une fillette

L'homme a été interpellé mercredi 19 au matin. A l'arrivée des forces de l'ordre, il a tenté de s'enfuir mais a été rattrapé.

Devant les enquêteurs, l'homme de 39 ans n'a pas reconnu les faits et a fait valoir son droit au silence durant toute sa garde à vue. Il est resté sur ses premières déclarations, à savoir qu'il a retrouvé l'enfant inanimée.

Interrogé sur des antécédents de violences sexuelles du suspect évoqués par le quotidien le magistrat a répondu que l'homme avait "des antécédents pour des violences". Il a exclu toute violence sexuelle sur la victime. "La fillette est morte par asphyxie. Des traces qui pourraient correspondre à des traces de chocs, de coups, ont été découvertes", a expliqué le magistrat. Et d'ajouter: "Une première enquête avait été ouverte pour rechercher les causes de la mort. Les résultats de l'autopsie pratiquée sur le corps de l'enfant ont fait basculer l'enquête sur une qualification d'homicide volontaire".

Voir:

Grenoble: deux fillettes renversées par un chauffard positif à un stupéfiant

Une fillette meurt après avoir mis un chargeur de téléphone dans sa bouche

Paris: une fillette de 3 ans amputée d'une main par un hachoir

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme de 39 ans est suspecté du meurtre d'une fillette de trois ans près du Havre dimanche 16.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-