Nancy: rouée de coups et torturée par ses frères car en couple hors mariage

Nancy: rouée de coups et torturée par ses frères car en couple hors mariage

Publié le 01/06/2018 à 11:10 - Mise à jour à 11:16
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Deux frères ont été présentés jeudi devant un juge d'instruction pour avoir roué de coups leur sœur et l'avoir torturée plus tôt dans la semaine à Nancy. Ils lui reprochaient de mal se comporter en période de Ramadan et notamment d'être en couple hors mariage.

Les agresseurs sont les propres frères de la victime. Une jeune femme de 25 ans a été torturée et rouée de coups par ses deux frères mardi 29 à Nancy. Ces derniers ont été interpellés, placés en garde à vue et présenté à un juge d'instruction jeudi 31.

Motif de ce déchaînement de violences? Des mœurs trop légères reprochées à la jeune femme, dont le fait qu'elle soit en couple avec un homme hors mariage. Le compagnon a également subi des violences rapporte France 3 Grand Est.

L'un des deux frères de la victime, lors d'une altercation lundi au domicile de leur mère, "lui aurait reproché une relation amoureuse alors qu'elle n'était pas mariée et de se vêtir de manière indécente", selon le procureur de Nancy, François Pérain. Apprenant le lendemain qu'elle hébergeait un homme, ils montent une expédition punitive avec son autre frère.

Sur place, le compagnon est expulsé manu militari du logement. Puis c'est l'escalade de la violence sur la jeune femme. L'un des frères "frappe sa sœur au visage et dans les cotes et coupe ses cheveux à l'aide d'un couteau. Il la blesse au cuir chevelu provoquant une plaie vive sur plusieurs centimètres", a expliqué le magistrat.

Lire aussi - Dijon: deux Afghans agressent une femme "trop décolletée" pour le Ramadan

Les deux agresseurs en restent là avec la victime mais s'en prennent de nouveau au compagnon qui est resté au pied de l'immeuble et a averti les pompiers. Il est alors roué de coups. Les deux hommes ont tenté de le renverser avec leur voiture et l’ont menacé de mort devant le commissariat de police où il s’était réfugié. Les deux suspects, nés en 1982 et 1985, ont été placés en garde à vue dans la foulée.

Le frère à l'initiative de l'expédition punitive a déclaré aux policiers que sa soeur "était au courant" qu'il y a des "principes culturels et familiaux vis-à-vis du respect de soi-même". Le procureur a souligné que la victime avait été "prévenue à plusieurs reprises" qu'elle ne devait pas se "comporter ainsi" et "encore moins durant le mois du Ramadan".

Une information judiciaire est sur le point d'être ouverte pour "acte de torture ou de barbarie", "violences volontaires aggravées", "tentative de meurtre" et "menaces de mort réitérées".

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime "avait été prévenue à plusieurs reprises qu'elle ne devait pas se comporter ainsi et encore moins durant le mois du ramadan"

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-