Paris: les épiciers font fuir les braqueurs… à coups de baguettes de pain

Paris: les épiciers font fuir les braqueurs… à coups de baguettes de pain

Publié le 30/09/2018 à 10:23 - Mise à jour à 10:25
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La tentative de braquage, jeudi soir dans une supérette du XVe arrondissement de Paris, a tourné court. Les épiciers ont riposté à coups de baguettes de pain et ont fait fuit les braqueurs.

L'arme utilisée pour mettre fin à cette tentative de braquage est pour le moins cocasse. Les épiciers d'une supérette de la rue Saint-Charles dans le 15e arrondissement de Paris a vaillamment résisté à des malfaiteurs qui en voulait à la caisse de l'établissement en lui assénant des coups… de baguettes de pain, jeudi 27.

Comme le rapporte le journal Le Parisien, qui rapporte l'information, un premier malfaiteur cagoulé et armé s'est présenté vers 21h30 dans l'échoppe de quartier et a exigé de se faire remettre la recette du jour. Équipé d'une arme de poing et d'une bombe lacrymogène, il a menacé puis frappé Jerad, un épicier d'origine sri-lankaise, qui s'est défendu.

Lire aussi - Le courageux octogénaire met en fuite trois braqueurs armés (vidéo)

Il a d'ailleurs été immédiatement rejoint par un de ses collègues qui s'en est également pris à l'agresseur alors que surgissait un complice du premier braqueur. C'était sans compter le troisième employé du magasin qui s'est joint à la rixe en attrapant au passage un sac de baguettes de pain avec lequel il a frappé à la tête les deux malfaiteurs. Ces derniers ont rapidement pris la fuite face à cette offensive boulangère.

Les trois épiciers ont donc finalement pu appeler les forces de l'ordre et les secours. Les seconds ont pu prendre en charge l'un des employés qui a été blessé dans la bagarre et a dû être hospitalisé.

Les malfaiteurs, qui se sont échappés à moto, n'ont toujours pas été interpellés ce dimanche 30 au matin et sont encore activement recherchés. "Les traces qu’ils ont laissées et les images de vidéosurveillance pourraient en revanche éclairer les enquêteurs", précise le quotidien.

Une enquête a été ouverte et confiée aux hommes du troisième district de la police judiciaire de Paris.

Voir:

Marseille: Tabassé par la foule, le braqueur tire et fuit en écrasant son complice

Doubs: ils risquent la perpétuité pour avoir braqué un McDo

Laval: braquée, la patronne de la supérette met en fuite ses agresseurs

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les braqueurs ont été mis en fuite à coups de baguettes de pain.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-