Pour "se faire un kebab", deux Gilets jaunes tentent de tuer une brebis à coups de pelle

Pour "se faire un kebab", deux Gilets jaunes tentent de tuer une brebis à coups de pelle

Publié le 11/03/2019 à 12:54 - Mise à jour à 12:58
© IROZ GAIZKA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Deux jeunes hommes de 20 ans, qui se réclament des Gilets jaunes, ont tenté du tuer une brebis dans le Jura en décembre dernier. Ils ont été condamnés à un stage de citoyenneté par le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier.

Leur excuse n'a pas vraiment fait rire la justice. Deux jeunes Gilets jaunes âgés d'une vingtaine d'années ont été condamnés vendredi à effectuer un stage de citoyenneté par le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier, dans le Jura.

A la mi décembre, ils avaient tenté de tuer une brebis à coups de pelle et de fourche à Courlans. L'animal se trouvait dans un champs situé non loin d'un rond point occupé par un groupe de Gilets jaunes.

Dans la nuit du 14 au 15 décembre, les deux hommes qui avaient repéré la bête ont décidé de "se faire un kebab".

A voir aussi: Gilets jaunes - une manifestante renversée par un policier à moto à Paris (vidéo)

L'un d'eux a frappé l'animal avec une pelle alors que l'autre, muni d'une fourche, a tenté de l'achever. Les deux affamés n'ont pas réussi a arriver à leur fin et la brebis s'est échappée, selon France Bleu.

Les deux jeunes ont finalement été placés en garde à vue le 10 janvier dernier. Il ont reconnu les faits face aux forces de l'ordre et ont expliqué avoir voulu "se faire un kebab".

Vendredi donc, ils ont été condamnés à un stage de citoyenneté. Si celui-ci n'est pas effectué dans les deux mois, ils écoperont de deux mois de prison ferme.

Ils vont aussi devoir rembourser les frais vétérinaires, puisque l'animal a été blessé, et verser 200 euros de dommages et intérêt au propriétaire de la brebis. La SPA, qui s'était portée partie civile, recevra quant à elle 150 euros des jeunes.

A lire aussi:

Quimper: la vidéo d'un Gilet jaune à terre battu par les gendarmes fait polémique

Tarbes: les locaux des francs-maçons saccagés par des Gilets jaunes

"Gilets jaunes": des faux blessés contre l’usage du LBD à Besançon

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux Gilets jaunes ont été condamnés pour avoir tenté de tuer une brebis pour "se faire un kebab".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-