Roubaix: un collégien roué de coups par des élèves lors d'un "jeu"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Roubaix: un collégien roué de coups par des élèves lors d'un "jeu"

Publié le 10/02/2019 à 16:46 - Mise à jour à 16:47
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un jeune collégien de 12 ans a été roué de coups par des camarades de son établissement de la cité scolaire Charles Baudelaire à Roubaix jeudi 7. Il a été victime d'un jeu appelé "la gardav" qui consiste à tabasser un élève pour lui faire avouer un fait quelconque.

Un nouveau jeu dangereux de cour de récréation a été mis à jour. Amine, un collégien de 12 ans scolarisé à l'établissement Charles Baudelaire de Roubaix, a été tabassé par d'autres élèves jeudi 7 alors qu'il se trouvait dans les vestiaires après un cours de sport.

L'agression n'a duré qu'une trentaine de secondes selon le témoignage de l'adolescent de 12 ans qui a décidé de s'exprimer dans les colonnes de La Voix du Nord vendredi 8.

Pourtant "aucune partie de son corps n'a été épargnée", d'après sa grande sœur Kahina. "Sa tête a été piétinée comme un vulgaire ballon de football", a-t-elle poursuivi.

A voir aussi: Seine-Saint-Denis - une collégienne met le feu aux cheveux d'une surveillante

Amine, scolarisé en classe de 5ème, se changeait aux côtés de ses camarades de classe lorsqu'il a été victime du "jeu" de "la gardav". Les "règles" son aussi simples que barbares: "pour un motif futile décrété par les plus forts en gueule, on tombe sur le râble d’un élève pour lui faire subir un tabassage en règle, aussi furtif que violent", explique ainsi le quotidien régional.

Déjà choquée par la façon de cet enfant a été traité par ses camarades, la famille d'Amine dénonce aussi sa prise en charge après la violente agression.

"Après avoir été prévenu, mon père est passé le récupérer au collège. Il a dû vraiment insister pour voir le proviseur et comprendre ce qui s’était passé. Personne n’avait pris la peine d’appeler les secours, Amine aurait pu avoir un traumatisme crânien", dénoncé la sœur d'Amine, âgée d'une trentaine d'années.

Le garçon a finalement été admis à l'hôpital de Roubaix où il a subi toute sorte d'examens médicaux. Il s'est vu prescrire huit jours d'ITT, incapacité totale de travail. Il souffre de multiples contusions et bien sûr, un traumatisme psychologique.

La famille d'Amine a aussi pris la décision de porter plainte et indiqué que l'adolescent ne reviendrait en cours qu'après les vacances scolaires.

Du côté de l'établissement, la direction assure que des sanctions seront prises après ce "jeu dangereux qui a mal tourné". Deux adolescents devraient ainsi passer prochainement en conseil de discipline.

"Deux élèves sont concernés mais Amine a été frappé par au moins sept personnes, qu’en est-il des autres?", s'est insurgée la sœur de la jeune victime. "On attend de voir les sanctions mais pour nous c’est impossible qu’il retourne en cours sans que la situation ne bouge", a-t-elle aussi assuré.

A lire aussi:

Achères: une ado de 13 ans violée à plusieurs reprises par six collégiens

Yvelines: l'adolescente accusée d'avoir poignardé un collégien souffre de troubles mentaux

Paris: avec une arme de poing, un collégien menace un camarade

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un jeune collégien a été roué de coups par des camarades à Roubaix.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-