Saône-et-Loire: sans anesthésie, un homme de 94 ans se fait opérer à la carotide

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Saône-et-Loire: sans anesthésie, un homme de 94 ans se fait opérer à la carotide

Publié le 19/02/2018 à 08:09 - Mise à jour à 08:11
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme de 94 ans a été opéré de la carotide sans anesthésie en janvier dernier au CHU de Chalon-sur-Saône. Après deux tentatives échouées, le chirurgien avait tout de même décidé d'opérer son patient.

André Garnier, âgé de 94 ans, a révélé jeudi 15 avoir été opéré sans anesthésie au CHU de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire. Les faits se sont déroulés le 24 janvier dernier.

"J'ai drôlement dansé", a expliqué ce patient au Journal de Saône-et-Loire jeudi. Il devait se faire opérer à la carotide après avoir été victime de deux accidents vasculaires cérébraux.

A voir aussi: Montauban - un anesthésiste soupçonné d'avoir abusé d'une patiente endormie

"Quand le chirurgien a commencé à couper, j’ai carrément hurlé: +Ça va pas! Arrête tu me fais mal! (…)+ Phrase que j’ai dû répéter au moins une dizaine de fois", a expliqué André Garnier dans les colonnes du quotidien local.

Il avait fait l'objet de deux anesthésies un peu plus tôt, mais celles-ci n'avaient eu aucun effet. Il avait alors fallu "continuer le travail commencé", comme le lui a expliqué le chirurgien.

L'hôpital est resté à peu près muet suite à cette erreur: "nous n’avons eu aucune explication. Je pense qu’il aurait été souhaitable que l’on nous informe de ce qui s’est passé et que l’on présente des excuses à mon époux, cela aurait été la moindre des choses", a expliqué la femme du patient, Mireille.

Le couple a envoyé une lettre à la direction de l'hôpital pour demander des explications. L'établissement a confirmé avoir bien reçu la missive et "prendre en compte la réclamation".

Quant à André Garnier, une seconde opération était prévue dans peu de temps, mais il ne semble pas prêt à repasser par le bloc opératoire. "Je me préfère me suicider que de me faire opérer de l'autre côté", a-t-il lancé.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




André Garnier a tout de même été opéré, l'hôpital ne s'est toujours pas excusé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-