Série d'accidents de chasse: la négligence des chasseurs première cause de morts

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Série d'accidents de chasse: la négligence des chasseurs première cause de morts

Publié le 23/10/2018 à 13:04 - Mise à jour à 13:20
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Plusieurs accidents de chasse, dont un mortel, survenu ces dernières semaines ont entraîné une dénonciation de la dangerosité de cette pratique pour les promeneurs. Si la tendance est à la baisse du nombre de morts, les non-respect des règles de sécurité par les chasseurs reste la principale cause.

Cela ressemble à une loi des séries. Une semaine après qu'un vététiste a été abattu par un chasseur, le 14 octobre en Haute-Savoie, un autre était blessé en Ardèche et deux surfeurs du Finistère affirmaient avoir été pris pour cible.  Au point que les appels à son interdiction pure et simple se sont multipliés, non plus au nom de la défense des animaux mais de la sécurité des promeneurs.

Les chiffres ne semblent pourtant pas indiquer une aggravation en la matière, au contraire. Selon l'enquête annuelle de l'Office nationale de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), 113 accidents dont 13 mortels ont été recensés entre le 1er juin 2017 et le 31 mai 2018. Ce qui "vient confirmer la tendance baissière observée depuis près de 20 ans". Il y avait eu 18 victimes l'année précédente, 39 en 1999-2000,.

En termes de décès, la saison 2018-2019 semble s'inscrire dans la même logique avec trois victimes depuis juin (un quatrième cas est incertain entre accident ou suicide). On serait donc sur une tendance de moins d'un mort par mois qui peut cependant vite s'inverser avec des chiffres si bas. Pour les accidents non-mortels, il faudra attendre la prochaine étude en septembre 2019.

Voir: Tué par un chasseur - la visibilité était parfaite (procureur)

Si l'on ne peut donc pas (encore) parler d'une série noire pour cette saison, une problématique demeure. Les accidents mortels ont souvent la même cause: le non-respect des règles de sécurité de la part des chasseurs. Surtout, ce sont souvent les mêmes manquements qui reviennent dans les enquêtes successives de l'ONCFS.

Elle relève ainsi régulièrement le non-respect de l'angle de 30 degré (50% des morts durant la saison 2016-2017), qui impose de conserver à sa droite et à sa gauche une zone où il est interdit de tirer. On retrouve ensuite tout aussi régulièrement le tir sans identification préalable du gibier, qui revient à faire feu trop vite, sans s'être assuré qu'il s'agissait bien d'un animal et pas d'un promeneur. Enfin, la mauvaise manipulation de l'arme est aussi souvent évoquée (chargée lors de déplacement ou tenue à l'horizontale notamment).

Sans surprise, c'est lors de chasse au gros gibier, dans lesquelles les munitions sont de plus gros calibre et mortelles à bien plus longue distance, que la majorité des accidents mortels surviennent.

A noter que si les chasseurs sont donc bien les premiers responsables des accidents, ils en sont aussi les premières victimes (10 sur 13 en 2017-2018).

Lire aussi:

Gironde: il croit tirer sur un sanglier et abat un autre chasseur

Permis de chasse: le cadeau de Macron aux chasseurs

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le non-respect des règles de sécurité par les chasseurs est les première cause d'accidents mortels.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-