Son fils condamné pour viol, elle paye des ados pour tabasser la victime

Son fils condamné pour viol, elle paye des ados pour tabasser la victime

Publié le 23/11/2018 à 15:48 - Mise à jour à 15:58
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une mère de famille a été entendue par la justice australienne mardi pour avoir payé deux adolescentes afin qu'elles passent à tabac une jeune fille. Celle-ci avait porté plainte pour viol contre son fils.

Une mère de famille a comparu mardi 20 devant le tribunal de Ballarat (sud-ouest de l'Australie) pour avoir organisé le passage à tabac d'une jeune fille qui accuse son fils de viol. Elle risque jusqu'à 25 ans de prison pour entrave à la justice.

L'affaire a débuté par des faits encore plus graves. En 2017, une jeune fille avait déposé plainte contre Wayne Smith, 18 ans aujourd'hui, l'accusant de l'avoir violée dans une étable. Il a depuis été condamné, mais depuis sa prison, il aurait comploté avec sa mère pour faire payer sa victime.

Voir: Accusé d'avoir violé sa fille, il se coupe le pénis

Celle-ci, Yvonne Warren, a alors proposé à deux adolescentes la somme de 50 dollars australiens (un peu plus de 30 euros), pour passer à tabac la plaignante. Mais les deux jeunes filles n'ont finalement pas accompli leur sinistre besogne et la mère a été arrêtée.

Devant les juges, son avocat a évoqué sa vie très difficile, ses problèmes d'argent et l'emprise qu'aurait eu son fils sur elle. Elle a assuré qu'elle avait depuis rompu toute relation avec le jeune violeur, soulignant qu'elle n'avait jamais été le voir en détention. Il a demandé à ce que cette maigre tentative ne soit sanctionnée que par des travaux d'intérêts généraux.

Le juge a cependant retenu le caractère "extrêmement sérieux" de cette infraction. Il n'a cependant pas statué dans l'immédiat, une expertise médicale ayant été demandée et ne devant pas permettre de prononcer le verdict avant février prochain. La défense de son fils s'exprimera le même jour.

Lire aussi:

Saint-Brieuc: passé à tabac car ressemblant à un violeur présumé

Un homme accusé de 261 viols, la "victime" condamnée

Battue, mordue et violée par son mari, elle est sauvée par sa fille de 6 ans

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La mère a offert un peu plus de 30 euros à deux adolescentes pour violenter la victime de son fils.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-