Toulouse: des serpents en liberté dans les rues de la ville?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Toulouse: des serpents en liberté dans les rues de la ville?

Publié le 06/09/2018 à 10:23 - Mise à jour à 10:37
©Steve Slater/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Il y a environ une dizaine de jours des habitants d'un quartier de Toulouse ont découvert des peaux de serpents issues d'une mue. Elles ont été identifiées comme appartenant à des boas constrictors. Mais les reptiles, eux, sont introuvables.

Un groupe de boas en liberté se promène-t-il dans les rues de Toulouse? C'est la question que se posent depuis une dizaine de jours ces habitants du quartier Saint-Agne. Il y a une dizaine de jours environ, ces derniers ont découvert dans deux jardins des peaux de serpents, celles que laissent ces animaux au moment de leur mue.

Les peaux en question, qui mesuraient environ 2m50 ont été confiées à un spécialiste qui a confirmé que l'origine en était bel et bien un boa constrictor. Mais les serpents, eux, n'ont encore jamais été aperçus.

Mais les habitants sont inquiets. Une riveraine confie ainsi à France bleu: "J’ai une chambre qui est sous les toits, étant donné que le boa se déplace dans les arbres, il peut facilement se glisser dans ma chambre par le Vélux".

Voir aussi - Gironde: un serpent dans la boîte de haricots verts

Rien n'indique en effet que les serpents ne rôdent pas encore dans les parages. Le boa est en effet un animal qui peut rester longtemps inactif ne sortant que pour se nourrir. Mais, selon les spécialistes, l'animal ne s'attaque pas à l'homme sauf s'il est manipulé.

Reste enfin la question: d'où viennent ces serpents? Aucune disparition de boas n'a été signalée sur l'agglomération toulousaine rendant la piste de la fuite d'un vivarium peu probable (sauf si le propriétaire n'a encore rien signalé aux autorités). La thèse du canular reste envisageable: si les peaux de serpents sont bien authentiques, elles ont pu être déposées par un plaisantin pour effrayer les riverains, alors qu'aucun boa ne se trouve dans les parages. La question reste pour l'instant sans réponse.

Lire aussi: 

Attaqué par un ours et un serpent, il survit à une morsure de requin 

Serpent corail: son venin pourrait servir d'antidouleur

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les peaux appartiennent à des boas constrictors.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-