Tours: il ouvre le feu aux urgences, un homme en garde à vue

Tours: il ouvre le feu aux urgences, un homme en garde à vue

Publié le 03/12/2018 à 18:45 - Mise à jour à 18:50
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme a ouvert le feu dimanche au petit matin au service des urgences d'un hôpital de Tours, suite à une dispute avec son épouse travaillant dans l'établissement. Il a été arrêté dimanche après-midi.

Il a provoqué la stupeur au service des urgences de l'hôpital de Tours, il a finalement été arrêté. L'homme qui a ouvert le feu au petit matin devant des malades attendant d'être soigné a été appréhendé par les gendarmes sur la commune de Larçay en Indre-et-Loire.

Dimanche 2, à 5h30 du matin, cet homme originaire du secteur d'Amboise selon France bleu pénètre dans le service des urgences de l'hôpital Trousseau, arme de poing à la main. Passablement excité, il provoque la panique chez les membres du personnel soignant qu'il croise dans les couloirs. Il ouvrira le feu une seule fois, logeant une balle dans un mur. Des agents de sécurité arrivent alors et parviennent à le mettre en fuite.

Selon les informations de France 3, l'homme avait déjà tenté une première fois de rentrer dans les locaux de l'hôpital et était parvenu à discuter avec sa femme, qui travaille dans l'établissement, avant qu'une dispute n'éclate, et qu'il se fasse expulser une première fois par les agents de sécurité. Il serait alors retourné à sa voiture chercher une arme à feu qu'il transportait avec lui.

Lire aussi: Ivre, il tire sur des policiers avec un pistolet à billes, 6 mois ferme

Pas moins de 50 hommes du GIGN avaient été mobilisés pour retrouver le suspect jugé dangereux, étant licencié d'un club de tir et possédant une arme de poing et un fusil à pompe. Les gendarmes avaient également mis à l'abri les deux enfants du couple âgés de six et neuf ans tant que leur père était dans la nature, avec ses deux armes à feu.

Le suspect a été placé en garde à vue au commissariat de Tours.

Voir aussi:

Le camion gêne l'automobiliste, il tire sur le chauffeur

Gironde: agacé par un SMS, il tire au fusil à pompe sur ses auteurs

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a été arrêté dimanche après-midi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-