Une chèvre enceinte violée à mort par huit hommes

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Une chèvre enceinte violée à mort par huit hommes

Publié le 01/08/2018 à 15:52 - Mise à jour à 15:58
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une chasse à l'homme a été lancée mardi en Inde après qu'une chèvre en gestation a trouvé la mort, suite à un viol collectif commis par huit individus. Trois d'entre eux ont été identifiés. Ils vont être poursuivis pour "relations sexuelles contre nature" et "actes de cruauté envers des animaux".

Un fermier originaire de la ville de Nuh dans la région de Mewat en Inde a porté plainte fin juillet après le décès d'une de ses chèvres en gestation.

La pauvre bête a été violée à mort par huit individus, apparemment ivres, et que le propriétaire, Aslup Khan, a décrit dans les médias indiens comme des toxicomanes.

Outre les traces d'agressions sexuelles, la chèvre en question présentait d'autres blessures. Elle avait notamment été violemment frappée au niveau de la tête.

Voir aussi: un violeur zoophile jugé pour avoir imposé des relations sexuelles à un bœuf

Quand il s'est rendu compte qu'on lui avait volé sa chèvre, Aslup Khan est parti à sa recherche et a été guidé vers elle par ses cris de douleur.

A quelques mètres de son exploitation, il a surpris trois zoophiles -qui ont pris la fuite en hurlant que cinq hommes étaient passés avant eux- en train de molester l'animal et de le violer.

La chèvre était dans un état critique. Il l'a ramenée dans sa ferme en espérant pouvoir la soigner mais elle est décédée des suites de ses blessures dans la nuit.

Suite à différents témoignages, les autorités ont pu identifier les trois individus qui ont pris la fuite devant le fermier, et ont lancé une chasse à l'homme pour retrouver les cinq autres.

Ils vont être poursuivis pour "relations sexuelles contre nature" et "actes de cruauté envers des animaux". Ils encourent la prison à vie.

Et aussi:

"Pédophile", "violeur" ou "zoophile": un septuagénaire accusé par sa famille

Robert Pattinson déclenche la colère des défenseurs des animaux en racontant une anecdote zoophile (vidéo)

Corse: zoophile et pédophile, le grand-père se "réjouissait" de la naissance à venir de son petit-fils

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


En Inde, une chèvre a été violée à mort par huit individus, dont cinq sont toujours en fuite. (Illustration)

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-