Villepinte: un détenu tentait d'échanger sa place avec son frère

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Villepinte: un détenu tentait d'échanger sa place avec son frère

Publié le 31/07/2018 à 12:07 - Mise à jour à 12:15
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Alors qu'ils étaient au parloir de la prison de Villepinte, deux frères ont été surpris samedi en train d'échanger leurs tee-shirts. Ils sont depuis soupçonnés d'avoir voulu échanger leur place pour permettre au détenu de s'échapper.

Qu'ont voulu faire les deux frère au parloir de la prison de Villepinte, en Seine-Saint-Denis? Une confrontation devra permettre de le découvrir. Samedi 28, ils ont été surpris au parloir en train d'échanger leurs tee-shirts.

Depuis, ils sont soupçonnés d'avoir voulu échanger leur place afin de permettre au frère détenu de s'échapper.

Pourtant, selon une source proche de l'affaire citée par Le Parisien les deux frères ne se ressemblent pas du tout. L'un a une chevelure épaisse alors que l'autre a les cheveux ras. De plus le plus âgé a 27 ans alors que le plus jeune a seulement 21 ans.

A voir aussi: Sequedin - deux jumelles tentent d'échanger leur place en prison

La méprise était donc quasi-impossible. Plus qu'une réelle évasion, l'hypothèse selon laquelle les deux frères cherchaient à tester la vigilance des surveillants est aussi plausible.

Quoi qu'il en soit, le détenu dont la peine devait faire l'objet d'un aménagement en septembre pourrait voir celui-ci révoqué au terme de la confrontation à laquelle il va devoir participer.

Cette dernière permettra de comprendre si les deux hommes ont agis "par jeu" ou s'ils espéraient vraiment faire s'évader l'un d'eux. Si c'est le cas, le frère aujourd'hui libre pourrait être poursuivi pour complicité.

Ce n'est pas la première fois qu'une fratrie tente un tel échange. En juin dernier à la prison de Lille-Sequedin deux sœurs jumelles avaient essayé de faire de même, elles avaient cependant été surprises par les surveillants.

A lire aussi:

Colmar - deux frères s'évadent de la prison par les toits

Prison ferme pour deux frères condamnés pour l'agression d'un couple de policiers

Agression d'un couple de policiers: prison ferme pour deux frères

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les deux frères ont été surpris au parloir alors qu'ils échangeaient leurs tee-shirts.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-