Violences dans un bar de Nantes: des militants d’extrême droite interpellés

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Violences dans un bar de Nantes: des militants d’extrême droite interpellés

Publié le 07/07/2019 à 11:54 - Mise à jour à 12:39
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un groupe d'individus s'en est violement pris à la clientèle d'un bar nantais dans la nuit de vendredi 5 à samedi 6. Huit suspects ont été interpellés dont plusieurs appartiendraient à des groupes d'extrême droite.

Plusieurs éléments pointent vers une opération planifiée par des militants d'extrême droite. Un groupe d'individu armés de matraque et de bombes lacrymogènes a pris d'assaut un bar de Nantes dans la nuit de vendredi à samedi, violentant plusieurs clients.

Cagoulés ou casqués, ils ont pénétré dans le Hopopop Café, situé allée du Port-Maillard, quartier Bouffay. Au moins un client a reçu un coup de matraque, d'autres ont été gazés. Plusieurs personnes ont dû être hospitalisées mais aucun blessé grave n'était à déplorer selon France Bleu.

Voir: Allemagne: des conférences d'extrême droite érigent les nazis en "héros"

"Plusieurs individus ont déferlé sur le bar, bien décidés à détruire ce lieu d'échanges, d'effervescence et de joie que nous avons construit tous ensemble depuis trois ans maintenant. Ces hommes masqués et lourdement armés ont fait preuve d'une lâcheté édifiante en s'attaquant par surprise à des personnes venues partager le simple plaisir d'être en week-end", ont dénoncé les gérants du bar sur la page Facebook de l'établissement.

Les assaillants ont rapidement pris la fuite mais huit suspects ont été interpellés entre samedi et dimanche. Agés de 19 à 31 ans, ils viendraient pour la plupar d'autres régions que celle de Nantes. Plusieurs des interpellés appartiendraient à une mouvance d'extrême droite, thèse que semblent confirmer certains éléments matériels comme l'accoutrement des assaillants ou des témoignages affirmant qu'ils étaient à la recherche d'"antifas". 

"Comme la nuit dernière, le Hopopop repoussera toujours la violence ! Notre seule bataille, c'est l'assurance de vous rendre la sympathie que vous nous témoignez", a également fait savoir l'équipe du bar.

Lire aussi:

Le journaliste Nicolas Hénin poursuit en diffamation des blogueurs d'extrême droite 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Huit individus dont certains sont connus pour appartenir à des mouvances d'extrême droite ont été interpellés.

Newsletter





Commentaires

-