Cannabis thérapeutique : l’Epidyolex autorisé pour les enfants épileptiques

Auteur(s)
France-Soir rédaction - X.A
Publié le 25 septembre 2019 - 14:40
Image
cannabis
Crédits
Brent Barnett de Pixabay
l'epidyolex à base de base de CBD est autorisé pour l traitement de l’épilepsie chez les enfants
Brent Barnett de Pixabay

Les enfants souffrant d’une forme sévère d’épilepsie pourraient voir leur santé nettement améliorée grâce à l’autorisation de mise sur le marché d’un médicament à base de cannabidiol, l’Epidyolex.

 

Neuf mois après son autorisation temporaire d’utilisation, l’Agence européenne des médicaments vient de délivrer une autorisation de mise sur le marché pour l’Epidyolex. Pour les enfants souffrant d’une forme très sévère d’épilepsie (le syndrome de Dravet ou le syndrome de Lennox-Gastaut) chez qui les traitements habituels ont échoué, c’est une bonne nouvelle… qui doit cependant être confirmée : ce médicament à base de CBD du laboratoire GW Pharmaceuticals ne pourra être légalement délivré que lorsque son fabricant et les autorités sanitaires se seront mis d’accord sur son prix. Une étape qu’un autre médicament du même laboratoire contre la sclérose en plaque, le Sativex, n’a toujours pas franchi… depuis 2014 !

Lire aussi Epilepsie : un nouveau traitement pour empêcher les crises

Diminution de 50% du nombre de crises d’épilepsie

Pourtant, l’Epidyolex, ce médicament à base cannabidiol (un cannabinoïde non psycho-actif, contrairement au THC notamment), pourrait aider de nombreux enfants dont l’épilepsie résiste aux autres traitements. Une étude internationale, menée dans 23 centres aux Etats-Unis et en Europe sur 120 enfants et adolescents atteints du syndrome de Dravet, a montré une diminution d’au moins 50% du nombre de crises convulsives chez plus de 4 patients sur 10. Des chiffres très encourageants au regard des difficultés des laboratoires à trouver des traitements efficaces. 

 

Le marché parallèle des traitements à base de CBD n’est pas sans risque

L’autorisation de mise sur le marché délivrée par l’Agence européennes des médicaments est un véritable espoir pour les malades. Depuis des années, nombre d’entre eux s’approvisionnent en traitement à base de CBD sur Internet. Mais acheter sur ce marché parallèle ne permet pas de s’assurer que le produit est de bonne qualité et que le dosage en CBD est correct. En effet, s’il est administré en trop grande quantité, le cannabidiol peut devenir toxique pour le corps et notamment pour le foie. Désormais légal, le médicament pourra, lorsqu’il sera mis sur le marché de manière effective, soulager de jeunes patients dans le cadre d’un protocole très encadré.

 

Epilepsie : presque un dixième des Français croient à une origine surnaturelle