Deux médecins ramènent son bébé mort-né à la vie, elle porte plainte

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 19 janvier 2018 - 17:06
Image
Un bébé à l'hôpital.
Crédits
©Philippe Put/Flickr
Les médecins sont parvenus à réanimer l'enfant mort-né.
©Philippe Put/Flickr
En 2001, dans une clinique de l'agglomération grenobloise, deux médecins ramènent à la vie un bébé mort-né. La mère a depuis porté plainte et a remporté une première victoire jeudi. Mais le chemin s'annonce long pour faire reconnaître cette réanimation comme un acharnement thérapeutique inutile, l'enfant étant aujourd'hui très lourdement handicapé.

C'était en 2001: l'accouchement tourne mal. Mais deux médecins d'un hôpital de l'agglomération de Grenoble parviennent malgré tout, et peut-être au-delà du raisonnable, à faire revenir à la vie un enfant mort-né. Une prouesse médicale ou un geste inutile? Ce sera sans doute à la justice de trancher.  

Une mère de famille a en effet porté plainte contre deux médecins pour avoir ramené à la vie son enfant. Jeudi 18, le tribunal a ordonné une expertise, indiquant que la justice compte bien s'intéresser au cas, même si le chemin vers la décision du tribunal de grande instance s'annonce encore long.

Lire aussi: Bas-Rhin: elle tue son fils handicapé avant de tenter de se donner la mort

Le 28 mars 2001, la mère, habitant dans l'Isère, a le malheur de donner naissance à un bébé dont le cordon ombilical s'est enroulé autour du cou.  Deux médecins décident malgré tout pendant 15 minutes de tenter une reprise de l'activité cardiaque. Ils y arrivent certes, mais le bébé a subi de graves lésions physiques et cognitives. Aujourd'hui âgé de 17 ans, cet enfant qui a grandi ne se déplace qu'en fauteuil roulant et a besoin d'une assistance permanente.

Une première expertise a qualifié l'acte de ces deux médecins de "manœuvres de ressuscitation" où la frontière entre la prouesse et l'acharnement thérapeutique inutile est bien mince. De leur côté, les médecins expliquent que ce n'est pas la réanimation en tant que telle qui a provoqué le handicap mais un arrêt cardiaque ayant duré une trentaine de minutes (et ayant privé d'oxygène le bébé) ce dont les deux praticiens assurent ne pas avoir pu savoir lorsqu'ils ont débuté les gestes pour ramener le bébé à la vie.

À LIRE AUSSI

Image
Aquaboulevard est le plus grand parc aquatique urbain d'Europe.
Aquaboulevard de Paris: la fillette de 5 ans qui s'est noyée est morte après trois jours en réanimation
Une enfant de 5 ans s'est retrouvée en état de noyade mercredi 22 février dans la grande base de loisirs aquatiques parisienne. Son pronostic vital était "très engagé"...
02 mars 2017 - 08:55
Société
Image
Avec les beaux jours, la police est confrontée à un dilemme face aux jeunes qui font le show sur la
Bas-Rhin: elle tue son fils handicapé avant de tenter de se donner la mort
Une mère de famille a tenté de se donner la mort après avoir fait ingérer des médicaments à son fils handicapé. Les faits se sont déroulés ce mardi dans le Bas-Rhin à ...
24 octobre 2017 - 18:58
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don