Italie : un rapport révèle que seuls 2,9 % des morts du Covid-19 ont succombé uniquement au virus

Italie : un rapport révèle que seuls 2,9 % des morts du Covid-19 ont succombé uniquement au virus

Publié le 29/10/2021 à 10:01
DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Selon le dernier rapport de l’Institut supérieur de la santé (ISS) italien, seules 2,9 % des 130 468 des morts officiellement attribuées au Covid-19 depuis février 2020 seraient effectivement dues à la maladie. En effet, il apparaît que 97,1 % des personnes décédées présentaient déjà entre une et cinq pathologies avant d’être touchées par le coronavirus. 67,7 % en présentaient au moins trois, et 18 % au moins deux.

Dans le détail, l’ISS indique que 65,8 % des Italiens officiellement décédés du Covid-19 étaient atteints d’hypertension artérielle. 29,3 % souffraient également de diabète, 24,8 % et 23,5 % de démence. Plus encore, 16,3 % avaient eu un cancer au cours des cinq dernières années, 15,7 % souffraient d’insuffisance cardiaque, 24,8 % de fibrillation auriculaire, 28 % de cardiopathie et 17,4 % de Bronchopneumopathie chronique obstructive. Enfin, ils étaient 11,5 % à avoir déjà fait un AVC.

"Si ce n'est pas le virus qui tue les Italiens, alors pouvez-vous m'expliquer pourquoi la science a imposé tout ce que nous avons vu en ces 18 derniers mois ? Des masques, la distanciation, le confinement et ainsi de suite ?", s’est ému Franco Bechis dans les colonnes du quotidien italien Il Tempo.

On aimerait bien voir la même question posée par les éditorialistes de la presse française "mainstream". On ne les a pas beaucoup vus rappeler, qu'en France, 65% des victimes du Covid-19 (chiffres datant d'avril 2021) et 85 % des personnes admises en réanimation (chiffres du 23 septembre 2021) présentaient au moins une comorbidité. Notons d'ailleurs que les comorbidités ne semblent pas être comptabilisées de la même façon en France qu'en Italie pour aboutir à une telle différence.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le rapport de l'Institut supérieur de la santé jette un pavé dans la mare covidiste

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-