Malnutrition: 5 enfants sur 6 n'ont pas accès à suffisamment de nourriture pour grandir dans de bonnes conditions

Malnutrition: 5 enfants sur 6 n'ont pas accès à suffisamment de nourriture pour grandir dans de bonnes conditions

Publié le 17/10/2016 à 17:40 - Mise à jour à 17:57
©Julien Harnels/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Malgré les efforts et les programmes internationaux, et le recul des famines, la grande majorité des jeunes enfants n'ont pas accès à une nourriture suffisante pour grandir convenablement et en bonne santé. En cause: la difficulté d'accès à la nourriture de qualité.

Si les chiffres sur la grande pauvreté dans le monde ne cessent de s’améliorer, certaines données rappellent l’ampleur du chemin qu’il reste encore à parcourir. Selon un nouveau rapport de l’Unicef, cinq enfants sur six âgés de moins de deux ans ne consommeraient pas suffisamment d’aliments nutritifs pour assurer leur croissance dans de bonnes conditions. Le rapport estime même qu’une alimentation correcte permettrait d’éviter la mort de 100.000 jeunes enfants chaque année.

Et c’est dès les premiers jours de l’existence que ces inégalités interviennent selon l’organisation. Seuls 55% des nouveaux-nés tètent le sein de leur mère dans les instants suivant la naissance alors qu’un tel allaitement est préconisé idéalement dans la première heure.

Les choses continuent ensuite: l’Unicef précise qu’à 11 mois, 20% des enfants n’ont encore eu de quelconque nourriture solide, alors que le lait maternel devient clairement insuffisant dès l’âge de 6 mois. En grandissant, un tiers des enfants doivent composer avec le manque de variété des repas qui les prive des apports essentiels pour leur organisme. La moitié des enfants en âge préscolaire souffre en outre d’anémie.

L’une des causes principales de ces chiffres alarmants reste le coût élevé pour certaines population des protéines animales comme la viande, le poisson, les œufs ou les produits laitiers. De plus, alors que cinq repas sont recommandés pour les jeunes enfants de moins de trois ans (les trois repas des adultes plus deux petites collations), seul un sur deux y a accès.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Au moins 100.00 enfants pourraient être sauvés chaque année.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-