Obésité: l'OMS veut lutter contre les sucres cachés

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Obésité: l'OMS veut lutter contre les sucres cachés

Publié le 05/03/2015 à 13:16 - Mise à jour le 06/03/2015 à 12:39
©Jeff Chiu/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié mercredi 4 de nouvelles recommandations en matière d'alimentation. En vue de lutter contre le surpoids et les caries dentaires, elle préconise de limiter considérablement la consommation de sucres libres ou cachés par jour.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a revu ses recommandations à la baisse. Pour lutter contre l'obésité et les caries dentaires, elle a recommandé, mercredi 4, de limiter la consommation de sucres libres ou cachés dans des produits tels que le ketchup ou les boissons gazeuses sucrées. Pour l'OMS, ces sucres ne devraient représenter que 10% de la ration énergétique journalière, voire "si possible" 5%. En clair, 10% représente 50 grammes de sucre, soit deux coupes de champagne ou bien un demi-muffin aux myrtilles. Cette baisse permettrait ainsi de lutter contre le surpoids, l'obésité et les caries dentaires.

Mais ce cap des 5% s'avère bien compliqué à atteindre car les sucres sont bien souvent cachés dans des produits qui ne sont pas des sucreries. Aux Etats-Unis par exemple, 80% des aliments vendus en supermarchés contiennent des sucres cachés, a révélé une étude.

Si la mission s'avère difficile, voire impossible, l'enjeu est pourtant crucial: 16 millions de personnes meurent prématurément chaque année dans le monde à cause d'une alimentation trop riche en graisses et en sucres, entraînant diabète, cancers et maladies cardio-vasculaires.

Pour le professeur Tom Sanders, expert en nutrition au King's College de Londres, "l'objectif des 5% est difficile à atteindre, car cela veut dire ne manger aucun gâteau, biscuit, et ne boire aucune boisson sucrée". Pour autant, les bienfaits seraient conséquents. "Une réduction à moins de 5%, soit environ 25 grammes par jour ou six cuillères à café, procurerait des avantages supplémentaires pour la santé", explique de son côté le Dr Francesco Branca. "Avec 5% maximum, une étude montre qu’il y a zéro carie dentaire", a-t-il ajouté. 

Dans la ligne de mire de l'OMS: les sucres rajoutés aux produits alimentaires par l'industrie ainsi que les sucres présents dans le miel, les sirops, les jus de fruits et les concentrés de fruits. Certains en revanche ne sont pas concernés tels que les sucres contenus dans les fruits et légumes frais et dans le lait, ni les sucres artificiels, tels que l’aspartame.

L’OMS souhaite également baisser le nombre de campagnes publicitaires ciblant des enfants, pour des barres chocolatées ou des boissons sucrées et recommande à ses pays membres "d’engager le dialogue avec les industries agro-alimentaires afin qu’elles réduisent les sucres cachés dans la composition de leurs produits".

Auteur(s): AZ


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'Organisation mondiale de la santé recommande de limiter plus encore la consommation de sucres.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-