Facebook: Mark Zuckerberg défend Internet.org, son service accusé de porter atteinte à la neutralité du net

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Facebook: Mark Zuckerberg défend Internet.org, son service accusé de porter atteinte à la neutralité du net

Publié le 19/04/2015 à 16:54 - Mise à jour le 20/04/2015 à 13:44
©Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): VL

-A +A

En plein développement d'une application permettant un accès gratuit à Internet pour les plus défavorisés, Facebook se heurte aux accusations selon lesquelles il limiterait cet accès à son site et à ceux de ses partenaires.

Sur le papier, la démarche de marque Zuckerberg paraît altruiste. Le patron de Facebook développe actuellement un service qui permettrait aux populations les plus pauvres d'accéder gratuitement à Internet, ou du moins à une partie du Web.

Ce service, Internet.org est mis en place en partenariat avec plusieurs sociétés spécialisées dans le Web, notamment des opérateurs. Ceux-ci financent l'accès au service, le bénéficiaire n'a donc pas à payer son accès à Internet. Il peut ainsi accéder à une quarantaine de services gratuits, de la recherche d'emploi à la météo en passant par Google, et bien sûr Facebook.

Le réseau social pourrait donc ainsi courtiser des millions d'abonnés jusque là impossible à atteindre car ils n'ont pas Internet, ce qui représenterait 800 millions de personnes dans le monde. Certains trouvent donc l'objectif de Facebook bien moins altruiste qu'il n'y paraît. Internet.org a notamment pour objectif de s'installer en Inde où le marché est énorme.

Les reproches ont également commencé à fuser contre Facebook, accusé de remettre en cause la neutralité du net. Selon ce principe, tous les sites doivent être également accessibles sur le Web. Or, Internet.org ne donne accès qu'à Facebook et ses partenaires.

Dans un billet publié sur Facebook vendredi 17, Mark Zuckerberg se défend d'avoir de tels projets: "Internet est l'un des plus puissants outils de progrès social et économique. (…) Je crois que chaque personne dans le monde devrait avoir accès à ces opportunités", peut-on y lire. "Les arguments sur la neutralité du net ne doivent pas être utilisés pour empêcher les plus défavorisés d'avoir accès (à Internet)". Plusieurs partenaires du service se sont déjà retirés.

 

Auteur(s): VL


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Mark Zuckerberg défend toute atteinte à la neutralité du net de la part de son service.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-