Arrêts maladie: le plan du gouvernement pour faire payer les entreprises

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Arrêts maladie: le plan du gouvernement pour faire payer les entreprises

Publié le 02/08/2018 à 14:48 - Mise à jour à 15:03
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les entreprises devront peut-être mettre la main à la poche en cas d'arrêt maladie, pour financer le plan prévu pour soutenir l'hôpital. Une mesure devrait être présentée à la rentrée pour proposer cette petite révolution.

Les entreprises devront déjà (à partir du 1er janvier 2019) prendre en charge la collecte de l'impôt sur le revenu de leurs salariés. Elles pourraient bientôt devoir mettre la main à la poche pour prendre en charge à la place de la Sécurité sociale des indemnités versées en cas d'arrêt maladie, au moins pour les courtes durées.

Selon le journal Les Echos qui rapporte l'information, l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) travaille sur une mesure, à la demande du gouvernement, qui sera présentée en septembre. Les économies ainsi faites sur le budget de la Sécu pourraient servir à financer le Plan Santé pour l'hôpital qui sera lui aussi présenté à  la rentrée.

Selon la principale hypothèse de travail de l'Igas, les entreprises pourraient prendre en charge, à la place de la Sécurité sociale, quatre jours d'indemnités journalières au-delà du délai de carence de trois jours, pour les arrêts de moins de huit jours. Dans le format actuel, et hors prise en charge supérieure prévue par la convention collective, l'entreprise verse une indemnité complémentaire aux 50% de l'indemnité journalière de la Sécu à partir du huitième jour d'arrêt, pour des salariés ayant au moins un an d'ancienneté. Gain pour la Sécurité sociale (et donc, a priori, pour le Plan Santé): 900 millions d'euros.

Lire aussi: Près de 20% des salariés du privé renoncent à un arrêt maladie pourtant prescrit

A l'origine, c'était même une autre stratégie, encore plus coûteuse pour les entreprises, qui était à l'étude: la prise en charge de 30 jours au-delà du délai de carence, ce qui aurait permis de rapporter entre trois et quatre milliards d'euros à la Sécu. Mais les syndicats patronaux se sont opposés à ce scénario, amenant le projet à être revu à la baisse.

Voir aussi:

Fonction publique: l'Assemblée rétablit le jour de carence en cas d'arrêt maladie 

Conditions de travail: des policiers en arrêt maladie dans le Nord

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les employeurs vont-ils devoir payer pour un arrêt maladie?

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-