Le salon aéronautique de Farnborough s'ouvre dans un climat d'attentisme pour les constructeurs européens

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le salon aéronautique de Farnborough s'ouvre dans un climat d'attentisme pour les constructeurs européens

Publié le 09/07/2016 à 16:54
©Ho New/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le plus grand salon aéronautique mondial, avec celui du Bourget, va s'ouvrir ce lundi. Si le transport aérien semble très dynamique, quelques signes d'inquiétudes pour les constructeurs européens persistent, ravivés notamment par les craintes d'un Brexit.

C’est dans une ambiance particulière que va s’ouvrir le salon aéronautique de Farnborough, au Royaume-Uni, alors que pèse le poids du Brexit. Pourtant, cet événement majeur s’ouvre dans une apparente situation d’euphorie : les carnets de commande sont au plus haut avec 13.400 avions en attente, dont 94% pour Boeing et Airbus réunis. Cela représente entre sept et huit années de production. Le trafic aérien, ui, a connu une hausse de 6,5% en 2015.

Pourtant, le salon qui se tien tous les deux ans (en alternance avec celui du Bourget), ne devrait pas battre des records de commandes cette année. Record qui date de la précédente édition en 2014, où 201 milliards de dollars (181 milliards d’euros) de commandes fermes avaient été signées.

Mais les compagnies aériennes européennes ont été affectées en Bourse par le Brexit. Et c’est l’américain Boeing qui fait pour l’instant la course en tête en ayant enregistré 276 commandes nettes depuis le début de l’année contre « seulement » 183 pour Airbus, le géant européen. Dans le même temps, le canadien Bombardier essaie de se faire une place sur le marché des moyen-corriers avec son Cseries. Le constructeur a notamment enregistré une ommande de 75 appareils par la compagnie américaine Delta Airlines, une victoire pour cet outsider qui espère bien compter à l’avenir face aux deux leaders du marché. Une perspective qui inquiète beaucoup Airbus.

Bombardier souhaite profiter de l’écho du salon de Farnborough pour médiatiser l'entrée en service de son appareil au profit de la compagnie Swiss, filiale de Lufthansa, le 15 juillet.

Côté militaire, les observateurs attendent surtout la présentation du F-35, l’avion de combat furtif américain proposé par Lockheed Martin, qui espère produire 2.500 appareils dans les prochaines années.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Airbus reste un acteur majeur, mais quelques inquiétudes viennent assombrir son avenir.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-