"L’obéissance a toujours été plus dangereuse que la désobéissance civile" Sonia Delahaigue, psychologue

"L’obéissance a toujours été plus dangereuse que la désobéissance civile" Sonia Delahaigue, psychologue

Publié le 28/11/2021 à 16:15
F. Froger / D6 / FRANCESOIR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Sonia Delahaigue est psychologue spécialisée dans les questions de l’éducation et de l’enfance. Elle accompagne les enfants dans leur épanouissement et aide tous ceux qui font partie de l’environnement de l’enfant à mieux le connaître dans ses stades de développement.

 
Dans la gestion de la crise sanitaire, une phrase maintes fois répétée dans le débat public l’a particulièrement interpellée : « les Français se sentent infantilisés ». Pour la psychologue, qui combat l'infantilisation, la soumission et l'obéissance et qui prône depuis des années une nouvelle forme d’éducation, cette phrase est révélatrice de la façon dont nous éduquons les enfants dans notre société.
 
Pourquoi les Français se sentent-ils infantilisés lorsque le gouvernement utilise des outils de domination, d’intimidation et de chantage ? Cela signifie-t-il que l’éducation la plus communément admise dans notre société s'appuie sur ce type d’outils éducatifs ? Si certains acceptent que le gouvernement utilise de telles méthodes, c’est peut-être parce qu’ils ont subi cette forme d’éducation… 
 
Pour la psychologue, l’obéissance a toujours été plus dangereuse que la désobéissance civile. L’expérience de Milgram illustre son propos : sous prétexte qu’ils participaient à une expérience, 62% des individus étaient capables de soumettre leurs collègues à toujours plus de chocs électriques, malgré leurs cris de douleur (jusqu’à 80% dans des expériences similaires). Tout individu peut donc commettre les pires atrocités quand l’autorité qui lui ordonne de le faire est, à ses yeux, légitime.
 
Ce qui est dangereux selon Sonia Delahaigue, est que l’éducation se fonde en grande partie sur l’obéissance, à l’école comme à la maison. Or, demander à un enfant d’obéir à un adulte est dangereux, puisqu’une fois devenu adulte, il répètera ce schéma d’obéissance, sans questionnement, même inconsciemment. Pour éviter cela, elle nous explique pourquoi il est préférable d’adopter des règles dites de protection, pour instaurer une éducation saine, plutôt que des règles de domination, caractérisées par le chantage ainsi que par leur aspect arbitraire et changeant. À l’inverse, une règle de protection est bienveillante, cohérente et juste.
 
Sonia Delahaigue exerce à Asnières-sur-Seine, dans son cabinet de psychologie, d’ateliers et de formations qu'elle a nommé « Le centre Chrysalide », en référence au stade de développement intermédiaire entre la chenille et le papillon. Elle y reçoit les enfants et leur entourage pour les accompagner dans leur éducation et aider les enfants à devenir des adultes épanouis.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Sonia Delahaigue : "la manipulation crée la rébellion".

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir