Crise cardiaque et AVC : la sieste permettrait de diminuer les risques.

Crise cardiaque et AVC : la sieste permettrait de diminuer les risques.

Publié le :

Mardi 17 Septembre 2019 - 15:40

Mise à jour :

Mardi 17 Septembre 2019 - 17:33
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

France-Soir rédaction - X.A

-A +A

Les études sont formelles : la sieste est excellente pour la santé ! Le point sur ses bienfaits prouvés par la science.

La dernière étude en date est particulièrement intéressante et devrait tous nous encourager à faire un petit somme après le déjeuner : elle démontre que faire la sieste une à deux fois par semaine permet de diminuer les risques de maladies cardiaques et d’AVC. Ce sont des chercheurs suisses qui viennent de le révéler après avoir interrogé 3500 adultes sur leurs habitudes de sommeil. Ils ont pu noter que dans les années suivant l’étude, sur les 155 personnes de l’échantillon qui ont présenté des problèmes cardiaques ou cardiovasculaires, celles qui faisaient la sieste une à deux fois par semaine étaient 48% moins à risque.

 

La sieste aide à lutter contre le stress et renforce le système immunitaire

Et ce n’est pas là le seul bienfait de la sieste. Selon une étude internationale de 2015, 30 minutes de sieste permettent de compenser l’impact hormonal délétère d’une nuit trop courte. Les cobayes étaient des hommes à qui l’on avait imposé une très courte nuit de deux heures. Trente minutes de sieste seulement avaient permis de remettre à niveau les hormones et les protéines qui aident à lutter contre le stress et à faire fonctionner le système immunitaire.

Lire aussi: L'heure du repas du soir aurait une incidence sur la santé

 

La sieste accroît la créativité et les performances

Ce n’est pas un hasard si les entreprises sont de plus en plus nombreuses à proposer à leurs salariés de faire la sieste en début d’après-midi. De nombreuses études démontrent que les personnes qui s’accordent ce temps de repos après le déjeuner voient leur capacités cognitives et psychomotrices plus élevés que celles de leurs collègues qui ne font pas de sieste. Dormir en milieu de journée permet également de renforcer la mémoire et de consolider les apprentissages.

 

Combien de temps doit durer une sieste ?

Pour être optimale, une sieste ne devrait pas excéder 10 minutes. Au-delà, le risque de somnolence au réveil est important et en-deçà, elle n’est pas vraiment réparatrice. Dix minutes de sommeil permettraient de contrer la fatigue liée à un déficit de sommeil pendant environ 2h30.

En revanche, les personnes âgées, qui ont tendance à moins dormir la nuit, tirent davantage profit de siestes plus longues.

 

Lire aussi:
Dormir à deux, est-ce mauvais pour le sommeil ?

La sieste bénéfique pour lutter contre l'hypertension

Sommeil : les réveils difficiles et les insomnies sont dues à vos gênes

 

Faire la sieste deux fois par semaine permettrait de réduire les risques d'AVC et de crise cardiaque

Commentaires

-