Direction générale d'Orange: Heydemann choisie, prise de fonction attendue le 1er avril

Direction générale d'Orange: Heydemann choisie, prise de fonction attendue le 1er avril

Publié le 24/01/2022 à 12:22 - Mise à jour à 13:10
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La directrice Europe de Schneider Electric, Christel Heydemann, devrait être nommée vendredi à la direction générale d'Orange par le conseil d'administration, avec une prise de fonction attendue le 1er avril, a-t-on appris lundi de sources proches du dossier, confirmant une information du Figaro.

"Tout le monde s'est rangé à la position de l'Etat", premier actionnaire du groupe avec plus de 20%, a affirmé à l'AFP une de ces sources. Début janvier, le ministère de l'Economie avait affiché publiquement son soutien à Christel Heydemann, en indiquant donner sa préférence à la nomination d'une femme.

Seules quelques dernières "modalités techniques", comme la rémunération, restent à valider avant d'entériner la décision vendredi, selon cette source.

L'ancienne dirigeante d'Alcatel-Lucent deviendrait alors, à 47 ans, la première femme à la tête de l'ancien opérateur public français, et seulement la deuxième à diriger une entreprise du CAC 40.

Soutenue par Bercy, cette diplômée de Polytechnique et des Ponts et Chaussées, qui peut se targuer d'une longue expérience dans le secteur, est membre du conseil d'administration d'Orange depuis 2017.

Condamné dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais, l'actuel PDG de l'opérateur, Stéphane Richard, doit lâcher les commandes du groupe d'ici fin janvier. Ses successeurs seront nommés dans le cadre d'une gouvernance dissociée, avec la direction générale d'une part et la présidence de l'autre, fonctions que M. Richard cumulait.

Le comité de sélection du groupe avait initialement retenu deux autres candidatures, celle du directeur général délégué d'Orange, Ramon Fernandez, et celle du responsable des ventes du concurrent américain Verizon, Frank Boulben.

Après avoir auditionné les trois candidats "aux profils intéressants", l'Etat a affiché publiquement son soutien à Christel Heydemann, alors qu'une seule femme dirige actuellement en France une entreprise du CAC 40, la directrice générale d'Engie, Catherine MacGregor.

"À compétences égales, le ministre (de l'Économie, Bruno Le Maire, NDLR) souhaite que ce soit une femme qui reprenne la direction d'Orange", avait indiqué Bercy à l'AFP. "Le ministre souhaite que plus de femmes accèdent à des postes de gouvernance des grandes entreprises", avait encore indiqué le ministère.

Estelle Brachlianoff doit devenir en outre directrice générale de Veolia le 1er juillet.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Christel Heydemann, actuelle présidente de Schneider Electric France, à Paris le 21 novembre 2017

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-