Tourisme: les châteaux de la Loire affectés par les inondations

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Tourisme: les châteaux de la Loire affectés par les inondations

Publié le 06/06/2016 à 14:57
©A. Leboutey/Domaine national de Chambord/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Plusieurs châteaux de la Loire, construits sur les berges du fleuve royal ou de ses affluents en crue, ont dû fermer leurs portes aux visiteurs et de nombreuses annulations de touristes ont été enregistrées par les hôtels de la région.

Dans le Loir-et-Cher, Chambord, le plus grand et le plus célèbre des châteaux de la Loire, est resté fermé au public durant cinq jours et n'a rouvert que lundi. Le coût de l'interruption d'activité est estimé à 30.000 euros par jour par le directeur du domaine, M. Jean d'Haussonville.

"Il n'y a pas de précédent d'un tel niveau d’eau. Dans les archives on ne retrouve rien depuis Louis XIV. On n’a pas de trace des jardins à la Française qui étaient submergés", a assuré M. d'Haussonville à l'AFP. Le spectacle du château cerné par les eaux était "à la fois beau, impressionnant et angoissant", a-t-il commenté.

Le château d'Azay-le-Rideau, en Indre-et-Loire, n'a pu lui aussi rouvrir que lundi, l'accès au parc, enserré entre deux bras de l'Indre, étant toujours interdit. "Je tente de rassurer des clients américains qui ont réservé, mais je dois faire face à quelques annulations", déplore Patrick Fargues, qui tient l'hôtel de Biencourt, à quelques mètres de l'entrée du château.

Anna et Fernando, venus d'Argentine pour visiter la France, n'en reviennent pas: "nous arrivons de Bordeaux, et nous avons prévu de passer trois jours dans la vallée de la Loire. Mais là, c'est fermé, comme à Villandry, où allons-nous aller?", se désolent-ils.

Également construit au bord de l'Indre, le château voisin de l'Islette, où Rodin et Camille Claudel abritèrent leur idylle, est aussi fermé.

Quant au château de Villandry, célèbre pour ses jardins au confluent du Cher et de la Loire, il reste fermé car une route d'accès est neutralisée en raison du risque de rupture d'une digue.

Quelques kilomètres en aval, à Rigny-Ussé, près de la confluence de l'Indre et de la Loire, le château est resté ouvert grâce au maintien de la circulation sur les ponts enjambant la Loire à Port-Boulet en aval et à Langeais en amont.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Plusieurs châteaux de la Loire, construits sur les berges du fleuve royal ou de ses affluents en crue, ont dû fermer leurs portes aux visiteurs.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-